Mali : trente-deux ministres, les visages du nouveau gouvernement

 |   |  795  mots
(Crédits : Reuters)
Après l’investiture et la désignation du Premier ministre, Ibrahima Boubacar Keïta a dévoilé ce dimanche 9 septembre les visages son équipe gouvernementale. Pour cette équipe du quinquennat qui commence, le président malien a choisi une équipe plus resserrée de trente-deux ministres, dont 11 femmes, chargée de conduire la politique du gouvernement.

Tout de suite après sa cérémonie d'investiture ce mardi 4 septembre, Ibrahim Boubacar Keïta a renouvelé sa confiance à son Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Pour plancher sur la liste de son gouvernement, le chef du gouvernement a mis à profit ses cinq jours.

A l'heure de dévoiler la composition de son équipe, quelques surprises. D'abord une équipe plus resserrée de trente-deux ministres, soit quatre ministres en moins que dans le précédent gouvernement. Dans la nouvelle équipe, sept ministres font leurs premiers pas dans le gouvernement.

Il s'agit entre autres de Yaya Sangaré au département l'Intégration africaine et des Maliens de l'extérieur, de Diakité Aïssata Traoré à la Promotion de la femme, de l'enfant et de la famille ou encore de Lassine Bouaré qui hérite du maroquin de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale.

Le premier gouvernement du second quinquennat a quand même tenté de faire de la place à la femme. A des postes très stratégiques. Celle qui retient le plus l'attention est sans doute Kamissa Camara, la nouvelle ministre des Affaires étrangères. Sa nomination est d'autant plus éclectique de la jeune femme remplace, à 35 ans seulement, Tiéman Hubert Coulibaly, un très proche d'IBK.

Toujours dans la féminisation du gouvernement, Safia Boly, en charge de la réforme de l'Administration et de la Transparence de la vie publique, sera «Madame anti-corruption» du gouvernement. Petit échange de postes notable, Tiéna Coulibaly, qui était en charge de la Défense, occupe le poste de ministre de la Justice. Son ancien poste à la Défense est repris par Tiémoko Sangaré, l'ex- ministre du Pétrole.

Le premier test pour le nouveau gouvernement va peser sur les épaules sur Mohamed Ag Erlaf, chargé de l'Administration territoriale et son collègue de la Sécurité, Salif Traoré. Après les contestations de la réélection d'Ibrahim Boubacar Keïta lors d'un scrutin marqué par des attaques armées, il revient à ces deux ministres l'organisation sans nuages des législatives prévues les 28 octobre et 18 novembre 2018 pour renouveler les 147 membres de l'Assemblée nationale du Mali. Il faudra observer à ce moment-là, si les Maliens vont donner une majorité confortable à IBK pour lui permettre de gouverner avec ce second mandat.

Liste complète du gouvernement :

  • Ministre de la Justice, Garde des sceaux : Monsieur Tiéna Coulibaly ;
  • Ministre de la Défense et des anciens combattants: Pr Tiémoko Sangaré;
  • Ministre de l'Administration territoriale et de décentralisation : Mohamed AG Erlaf ;
  • Ministre de la Sécurité et de la protection Civile : le général de division Salif Traoré;
  • Ministre de l'Économie et des finances : Dr Boubou Cissé ;
  • Ministre des Affaires étrangères et de la coopération Internationale: Kamissa Camara ;
  • Ministre de la Solidarité et de l'action humanitaire: Hamadou Konaté ;
  • Ministre de la Cohésion sociale de la paix et de la réconciliation nationale : Lassine Bouare ;
  • Ministre des Infrastructures et de l'équipement : Seynabou Diop Traoré ;
  • Ministre de l'Agriculture : Dr Nango Dembélé ;
  • Ministre de l'Économie numérique et de la communication : Arouna Modibo Touré ;
  • Ministre de l'Éducation nationale : Abinou Teme ;
  • Ministre de l'Innovation et de la recherche scientifique : Assetou Foune Samake Migan ;
  • Ministre de l'Elevage et de la pêche : Kane Rokia Maguiraga ;
  • Ministre de l'Environnement, de l'assainissement et du développement durable: Aïda M'Bo Keita ;
  • Ministre des Transports : Soumana Mory Coulibaly ;
  • Ministre du plan et de l'aménagement du territoire : Adama Tiemoko Diarra ;
  • Ministre de la Culture: N'DIAYE Ramatoulaye Diallo N'Diaye ;
  • Ministre de l'Artisanat et du tourisme : Nina Walet Intalou ;
  • Ministre du Travail et de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions : DIARRA Raky Talla Diarra ;
  • Ministre de l'Energie et de l'eau : Sambou Wague ;
  • Ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne : Amadou Koita ;
  • Ministre de la Santé et de l'hygiène publique: Pr Samba Ousmane Sow ;
  • Ministre du Commerce et de la concurrence : Al Hassan Ag Ahmed Moussa ;
  • Ministre du Développement industriel et de la promotion de l'investissement: Moulaye Ahmed Boubacar ;
  • Ministre de la Réforme de l'administration et de la transparence de la vie publique: Safia Bolly ;
  • Ministre de la Promotion de la femme, de l'enfant et de la famille : Dr DIAKITE Aissata Traoré Diakite ;
  • Ministre de l'Habitat, de l'urbanisme : Mohamed Moustapha Sidibé ;
  • Ministre des Maliens de l'extérieur et de l'intégration africaine : Yaya Sangare ;
  • Ministre des Affaires religieuses et du culte :Thierno Amadou Oumar Hass Diallo ;
  • Ministre des Mines et du pétrole : Hawa Baba Bah Lelenta ;
  • Ministre des Sports: Jean Claude Sidibé ;
  • Porte-parole du gouvernement : Amadou Koita, ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :