Avec l'acquisition des actifs d'Anadarko, Total conforte son leadership dans le GNL

 |   |  704  mots
.
. (Crédits : Reuters/Total)
Total prend le contrôle du méga-projet de gaz naturel liquéfié (GNL) du Mozambique. Parmi les leaders mondiaux du GNL, le groupe Total impliqué dans plusieurs projets similaires en Afrique conforte par cette acquisition sa position dans ce secteur en pleine croissance.

Avec une participation de 26,5%, le groupe français Total sera désormais le principal opérateur de Mozambique LNG. Une prise de contrôle à la suite de la finalisation de l'acquisition des parts d'Anadarko dans le projet de gaz naturel liquéfié du Mozambique pour 3,9 milliards de dollars. L'information a été donnée lundi dans un communiqué de la société pétrolière et gazière française.

Lire aussi : Mozambique : Anadarko signe un accord avec le chinois CNOOC dans l'exploitation gazière

Cette opération est l'aboutissement de l'accord signé le 3 mai 2019 entre Total et Occidental Petroeum en vue d'acquérir les actifs d'Anadarko en Afrique, notamment au Mozambique, au Ghana, en Afrique du Sud et en Algérie. Très présent dans les projets pétroliers et gaziers en Afrique, Anadarko - qui a cédé ses parts à Occidental, revendues par la suite à Total -  est l'un des principaux partenaires de la Sonatrach en Algérie où la société exploite,jusqu'en 2023, deux blocs au niveau du champ Hassi Berkine.

Le groupe est également partenaire dans l'exploitation du grand gisement El Merk à Illizi en Algérie, ainsi que dans le projet pétrolier de Jubilee au Ghana. Cette première transaction fait suite à l'approbation de l'accord par les autorités mozambicaines et ouvre la voie au développement des projets de Total dans le gaz naturel liquéfié (GNL) en Afrique, alors que des opérations de finalisation des transactions dans d'autres pays du continent sont toujours en cours.

« Mozambique LNG est un actif unique qui s'intègre parfaitement à notre stratégie et renforce notre position dans le gaz naturel liquéfié », a déclaré Patrick Pouyanné, PDG de Total via le communiqué.

Un projet stratégique pour le Mozambique

C'est en juin 2019 que la société énergétique américaine Anadarko Petroleum Corp avait pris la décision finale d'investissement marquant l'entrée en vigueur du plan de développement de la zone et ouvrant la voie à la phase de construction. Mozambique LNG est un projet national stratégique avec la mise en place de la première usine onshore de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le pays. Il comprend le développement des champs Golfinho et Atum situés dans l'Offshore Area 1 et la construction de deux infrastructures de liquéfaction d'une capacité totale de 12,9 millions de tonnes par an (Mt/a). La valeur du projet de terminal de liquéfaction et d'exportation du gaz au Mozambique est estimée à 20 milliards de dollars, le plus grand projet de GNL jamais approuvé en Afrique.

« C'est un jour historique pour le peuple mozambicain. Le GNL renforce la voie vers la création de milliers d'emplois pour notre population, offre une croissance économique importante pour notre pays et le potentiel de devenir l'un des principaux fournisseurs d'énergie propre au monde. C'est vraiment l'un des projets les plus importants et les plus transformateurs de l'histoire de notre pays », a déclaré le président Filipe Nyusi, dans le communiqué de la société américaine Anadarko, publié le 18 juin dans le sillage de la prise de la décision finale d'investissement.

La bonne affaire pour Total

Selon les estimations du groupe Total, en dépit des investissements prévus dans ce projet, l'acquisition devrait générer des flux de trésorerie positifs au cours de l'année 2020. Et ce, même si le prix du baril de Brent reste en dessous des 50 dollars. La transaction devrait aussi engendrer plus d'un milliard de dollars par an de flux de trésorerie disponibles à partir de 2025, à la suite du démarrage du GNL au Mozambique prévu en 2024.

Lire aussi : Pétrole : le Kenya s'allie à Total, Tullow et Africa Oil Corp pour l'exploitation du gisement de Lokichar

Total est détenteur d'une participation de 26,5 % dans le projet Mozambique LNG. Ses autres partenaires sont Mitsui E&P Mozambique Area1 Ltd. (20 %), aux côtés des sociétés d'ENH Rovuma Área Um, S.A (15 %) et d'ONGC Videsh Ltd, de Beas Rovuma Energy Mozambique Limited et de BPRL Ventures Mozambique B.V, les trois entreprises sont détentrices d'une participation de 10% chacune  alors que PTTEP Mozambique Area 1 Limited détient une participation de 8,5 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :