Pétrole : le Kenya s'allie à Total, Tullow et Africa Oil Corp pour l'exploitation du gisement de Lokichar

 |   |  437  mots
(Crédits : DR)
Le gouvernement Kényan signe un important contrat avec des sociétés pétrolières pour l'exploitation du pétrole dans le nord-ouest du pays. Un projet intégré dans un plan global d'exportation du brut et de développement des gisements de la région à faible coût.

7 ans après la découverte de pétrole dans le bassin de Lokichar au nord-ouest du Kenya, le pays signe des accords pour son exploitation. Il s'agit de partenariats conclus avec les compagnies pétrolières Total, Tullow Oil et Africa Oil Corp, afin de mettre en place un complexe pétrolier aux capacités de 60 000 à 80 000 barils par jour. L'annonce a été faite par le ministère du Pétrole et des Mines dans un Tweet de ce mardi 25 juin.

Les informations font état d'un contrat à durée déterminée portant sur les blocs 10 BB et 13T du bassin sud de Lokichar. Le projet accorde une grande priorité au financement d'un oléoduc destiné à l'exportation. En effet, aux côtés des infrastructures d'exploitation pétrolière, est prévu un pipeline d'exportation de pétrole brut reliant Lokichar à Lamu sur les côtes kényanes.

Lire aussi : Pétrole : le marché africain renforce Tullow Oil

C'est au cours de l'année 2012 que les groupes Tullow Oil et Africa Oil ont découvert un gisement de pétrole d'un potentiel estimé à 560 millions de barils en réserves prouvées et probables. Selon les prévisions de la compagnie pétrolière britannique Tullow Oil, ceci se traduira par une production brute journalière de 60 000 à 100 000 barils.

« Les sondages récents du marché, renforcent la confiance dans l'estimation des dépenses en immobilisations et le calendrier de construction du projet, qui devrait être mis en service trois ans après la décision d'investissement finale (FID) », explique Tullow Oil dans un communiqué de ce mercredi 26 juin.

Un mécanisme devait également permettre d'exploiter ces gisements à un coût unitaire faible, selon Tullow Oil Kenya. L'accord de ce mardi marque une étape importante vers la décision finale d'investir (FID) attendue en 2019 pour ce premier projet pétrolier du Kenya.

Les partenaires s'attendent à un début de production au cours de l'année 2022. Au total, le coût des installations en amont au Kenya sont évalués à 1,8 milliard de dollars et celui du pipeline à 1,1 milliard de dollars. « Je suis particulièrement satisfait des progrès significatifs que nous avons accomplis au Kenya et l'accord avec le gouvernement sur un certain nombre de principes commerciaux clés nous aidera grandement à mener le projet à la FID » a déclaré Paul McDade, Directeur Général de Tullow Oil.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :