Guinée  :  le consortium SMB-Winning lance les travaux d'une nouvelle voie ferrée de 135 kilomètres

 |   |  789  mots
En Guinée, la future voit ferrée reliera le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la préfecture de Télimélé.
En Guinée, la future voit ferrée reliera le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la préfecture de Télimélé. (Crédits : Reuters)
Le président de la République de Guinée a lancé vendredi les travaux d'une nouvelle voie ferrée de 135 kilomètres. Confiée au consortium SMB-Winning, celle-ci reliera à terme le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la préfecture de Télimélé.

Le président de la république de Guinée, Alpha Condé, et plusieurs membres du gouvernement,  en présence du président directeur général du consortium SMB-Winning, Sun Xiushun, ont posé vendredi la première pierre d'une nouvelle voie ferrée. L'événement marque le début du renouveau du secteur ferroviaire guinéen alors que la dernière construction d'une ligne de chemin de fer date des années 1970.

«Avec ce nouvel axe ferroviaire Dapilon-Santou qui désenclave une partie du pays d'est en ouest, la Guinée accélère sa transition vers un réseau ferroviaire plus diversifié et plus étendu dans une perspective de mutualisation et d'usages multiples au service du développement à long terme du pays», lit-on dans le communiqué publié à l'occasion.

Lire aussi : Victoire sans majorité du PAIGC : en Guinée Bissau, un risque de nouvelle crise

A terme, poursuit-on, le chemin de fer reliera le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la préfecture de Télimélé. D'une longueur d'environ 135 kilomètres, il sera composé de nombreux ouvrages d'art dont 23 ponts et 3 tunnels. Le coût des travaux de construction est estimé à 1,2 milliard de dollars.

En parallèle, le terminal de Dapilon bénéficiera d'investissements supplémentaires dans ses infrastructures afin de devenir un véritable terminal intermodal maritime et ferroviaire.

Le SMB-Winning a investi plus d'un milliard de dollars en Guinée

Avec la construction de ce chemin de fer, le consortium SMB-Winning, dont la Guinée est actionnaire à hauteur de 10%, devient un acteur majeur du secteur des infrastructures et des transports en Guinée en ayant déjà contribué à la rénovation et à la construction de nombreuses routes, notamment une route pavée de 16 kilomètres, à la construction et à la gestion de deux terminaux fluviaux (Katougouma et Dapilon) pour le port de Boké et désormais au renouveau du secteur ferroviaire guinéen avec ce nouvel axe Dapilon-Santou.

«La construction de cette nouvelle voie ferrée témoigne de l'attractivité de la Guinée pour les investisseurs miniers», a déclaré Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la géologie, tout en soulignant  que «les réformes menées par le gouvernement ont permis à des entreprises comme le consortium SMB-Winning de se développer rapidement et de placer la Guinée dans le trio de tête des producteurs mondiaux de bauxite en quelques années».
Pour Sun Xiushun, PDG du consortium, «la pose de cette première pierre en présence d'Alpha Condé témoigne du partenariat gagnant-gagnant qu'a su établir le consortium avec la Guinée».

Lire aussi : Comores : arrestation, évasion et coups de feu à Moroni

Depuis le début de notre projet, explique Wazni, président du conseil d'administration de la Société minière de Boké (SMB), la dimension inclusive et durable est essentielle comme en témoigne l'importance accordée au contenu local et aux relations communautaires. «C'est en étant pleinement acteur du changement et du développement de la Guinée que le consortium SMB-Winning réussira son projet sur le long terme», a-t-il ajouté.

Avec le démarrage des travaux aujourd'hui, nous visons un début des opérations en 2022, précise Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB, en tenant à préciser que les engagements environnementaux et sociétaux sont au cœur de la stratégie du consortium et sont inclus dans le cahier de charges de la construction du chemin de fer.

En termes de retombées locales, la construction de la voie ferrée permettrait la création de dizaines de milliers d'emplois, la formation de nombreux Guinéens et bénéficiera à de nombreuses entreprises guinéennes engagées comme prestataires sur ce chantier majeur d'infrastructures.

De plus, la voie ferrée s'inscrit dans le projet de développement d'un corridor agricole de croissance. Le consortium SMB-Winning s'est ainsi engagé à favoriser et soutenir l'implantation et le développement de nombreux projets agricoles le long de la voie ferrée dans la perspective de contribuer à la diversification de l'économie guinéenne et à la création d'emplois durables. Le SMB-Winning possède déjà une importante expérience dans le développement agricole à travers de nombreux projets dans la région de Boké.

Lire aussi : Mali : Six Dogons tués, représailles après le massacre d'Ogossagou ?


Pour rappel, le consortium SMB-Winning a signé avec le gouvernement de la Guinée trois conventions, ratifiées par l'Assemblée nationale à l'unanimité en décembre 2018, pour la réalisation d'un projet intégré pour la région de Boké représentant un investissement de 3 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :