Guinée : Orange s’offre la première licence 4G pour 90 millions de dollars

 |   |  560  mots
(Crédits : Reuters)
La filiale locale de l’opérateur français Orange Guinée a décroché la première licence 4G du pays pour un montant de 90 millions de dollars et pour une période de 10 ans. Ayant également renouvelé ses licences 2G et 3G s’est engagé à couvrir au moins 90% de la population en réseau 4G, l'opérateur confirme ainsi sa position de leader sur le marché conformément à la stratégie de développement de sa maison-mère sur le Continent.

C'est fait: Orange Guinée a obtenu la concession d'une licence 4G, après des mois de négociations avec les autorités du pays. «Le ministère des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique a concédé à Orange-Guinée une licence pour l'établissement et l'exploitation des réseaux de télécommunications mobiles de types 2G, 3G et 4G», a annoncé dans un communiqué, le ministère guinéen des Télécommunications et de l'économie numérique. La signature pour la licence et les autres documents y afférents est intervenue jeudi dernier entre le ministère de tutelle, le représentant d'Orange et celui de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT).

«Des mois de négociations qui ont abouti à la mise en place d'une convention pour l'acquisition de la 4G à laquelle nous avons réussi à rattacher le cahier de charges 2G et 3G. Je demande à l'ARTP de veiller au respect de cette convention et de ces annexes, et je demande à Orange Guinée de respecter cette convention et ces annexes qui ont été signées. La différence entre ce cahier de charges et ceux précédents se retrouve dans le fait que la nouvelle convention contient un document qui décrit de façon détaillée les ressources mises à dispositions de l'opérateur, de l'évaluation et du suivi des éléments du cahier de charges ainsi que des pénalités en cas de non-respect», a déclaré Moustapha Mamy Diaby, le ministre des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique.

D'un coût de quatre-vingt-dix millions de dollars, la licence a une durée de 10 ans et fixe comme exigences, entre autres, la couverture de tous les districts et des axes routiers et ferroviaires de Guinée en 2G et 3G. Elle prévoit également la couverture des grandes villes et des axes ferroviaires et routiers principaux, et au moins 90% de la population en réseau 4G.

Lire aussi : Télécoms : malgré les mésaventures en série, Orange tient bon en Afrique

Orange conforte sa position de leader du marché

Avec cette opération, Orange Guinée conforte sa position de leader du marché local avec 67% des parts, loin devant Cellcom et MTN Guinée, selon les statistiques officielles. «Notre vision est d'être l'opérateur digital préféré des Guinéens reconnu pour son leadership sur la qualité de ses services, son expérience-client incomparable et sa contribution à la transformation de la vie des populations», a commenté le DG d'Orange Guinée, Sadikh Diop, qui a indiqué que l'opérateur «envisage de garder le rythme soutenu des engagements qu'elle a toujours connus».

Lire aussi : Les hommes clés d'Orange en Afrique

L'opérateur français est arrivé sur le marché guinéen en 2007 à travers la Société nationale de télécommunications (Sonatel), et n'a cessé depuis de se développer dans le cadre de la stratégie d'expansion d'Orange en Afrique. La Guinée est le 13e pays du Continent où Orange déploie la 4G conformément à son plan d'investir près d'un 1 milliards d'euros chaque année en Afrique, dont 20% pour la 4G, comme l'a annoncé il y a un plus d'un an, Stéphane Richard, le PDG d'Orange.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2019 à 20:17 :
Fais attention peuple africain, ils sont pire que huawei pour récolter et piller les données intimes des clients qui passent dans leurs réseaux. Garde ta souveraineté elle fut si dure à arracher

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :