Coopération Sud-Sud : le Ghana renforce son partenariat avec le groupe marocain OCP dans le domaine agricole

 |   |  353  mots
(Crédits : DR.)
Le ministère de l’Alimentation et de l’agriculture du Ghana et Groupe OCP viennent de signer ce jeudi 5 septembre de nouveaux accords portant notamment sur les activités centrées sur les agriculteurs, la cartographie des sols et l'innovation dans le secteur agricole. La signature des accords s’est tenue en marge de l’African Green Revolution Forum (AGRF) qui clôturera ses travaux aujourd'hui à Accra.

Le géant phosphatier marocain OCP vient d'annoncer la signature, ce jeudi 5 septembre, de deux accords clés supplémentaires avec le ministère ghanéen de l'Alimentation et de l'agriculture. «Il s'agit en premier d'un accord de coopération concernant les activités centrées sur les agriculteurs, la cartographie des sols, l'innovation et l'enregistrement numérique des agriculteurs. Le second accord est un "Term Sheet" pour le projet industriel, visant à renforcer les principaux aspects du développement de l'agriculture et de l'industrie ghanéennes», détaille le groupe dans un communiqué. La signature des accords s'est tenue en marge de l'African Green Revolution Forum (AGRF), ce jeudi 05 septembre à Accra.

Lire aussi : Zone de libre-échange : officiellement lancée, la ZLECA aura son siège au Ghana

Cet accord s'inscrit dans le cadre du mémorandum d'entente signé en septembre 2018, dans lequel le groupe OCP et le gouvernement du Ghana se sont engagés à améliorer la chaîne de valeur des engrais afin de fournir des produits adaptés localement.

«Ce partenariat offre aux parties prenantes, dans la chaîne de valeur des engrais, une gamme de services à forte valeur ajoutée afin de fournir aux agriculteurs ghanéens des engrais adaptés et à des prix compétitifs, mais également toutes les ressources nécessaires à leur succès », explique le groupe OCP dans un communiqué.

Les agriculteurs ghanéens seront notamment formés sur certains types de cultures, les enjeux liés à l'optimisation de la gestion des sols, et les avantages de recourir à des solutions financières. Des formations en sus d'un accompagnement à travers une offre complète destinée aux agriculteurs -intrants, financement, prélèvement- ainsi que des «Farmers School».

Dans la foulée de cette stratégie de conquête de ce créneau du marché ghanéen, l'OCP a également lancé son programme Impulse, développé par l'Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) de Ben Guérir, qui a pour but d'accélérer le développement des start-ups et des agro-entrepreneurs actifs dans le secteur.

Lire aussi : La Banque du Ghana annule 347 licences d'institutions de microfinance

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :