Ghana  : Tullow Oil paiera 65 millions de dollars à Kosmos Energy dans le litige sur la plateforme Seadrill

 |   |  307  mots
Tullow Oil est sommée de payer la somme de 65 millions de dollars à Kosmos dans le cadre du litige concernant la plateforme pétrolière Seadrill West Leo au Ghana.
Tullow Oil est sommée de payer la somme de 65 millions de dollars à Kosmos dans le cadre du litige concernant la plateforme pétrolière Seadrill West Leo au Ghana. (Crédits : DR.)
Tullow Oil devra débourser la bagatelle de 65 millions de dollars, pour couvrir les frais juridiques et les investissements de Kosmos Energy suite à l'annulation d'un contrat de forage au Ghana. La compagnie britannique a annulé le contrat pour la plateforme Seadrill West Leo en décembre 2016, lorsque que le Ghana a imposé un moratoire sur ce champ pétrolier et gazier offshore TEN qui, à l'époque, était également revendiqué par la Côte d'Ivoire.

Tullow Oil est sommée de payer la somme de 65 millions de dollars à Kosmos dans le cadre du litige concernant la plateforme pétrolière Seadrill West Leo au Ghana. En 2016, la compagnie pétrolière britannique a annulé un contrat de forage au Ghana, suite à des revendications de son voisin ivoirien sur ce champ pétrolier et gazier offshore.

Un panel d'arbitres de la Chambre de commerce internationale a statué en faveur de Kosmos Energy, selon une information conjointe des deux compagnies, ce mercredi 18 juillet. Tullow est l'opérateur principal du projet, tandis que Kosmos Energy avec Anadarko Petroleum Corporation, la Ghana National Petroleum Corporation et PetroSA sont des actionnaires.

Tullow a estimé que ses partenaires devraient s'acquitter de leur part des paiements en fonction de leurs enjeux dans le projet. Une logique contestée par Kosmos à qui, les juges de la Chambre de commerce internationale ont donné raison.

Une série de condamnations

Sommée de débourser 65 millions de dollars à la place de Kosmos Energy, Tullow ne pourra plus récupérer ses 50,8 millions de dollars du coût de ses dépenses dans Seadrill et devra de plus rembourser environ 14 millions de dollars supplémentaires à Kosmos pour ses frais de démobilisation légale.

Un juge de la cours arbitrale de Londres avait ordonné au cours du mois de juillet, à Tullow de payer 254 millions de dollars au propriétaire de la plateforme Seadrill, affirmant que Tullow a eu tort de mettre fin au contrat pour cause de force majeure sur un différend frontalier maritime entre le Ghana et la Côte d'Ivoire.

Avec la participation de 47% de Tullow dans TEN et son obligation de payer les coûts de la participation de la Ghana National Petroleum Corporation (GNPC), la société britannique s'attendait à décaisser près de 140 millions de dollars nets.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :