Tabaski / Aïd al-Adha : quand un opérateur télécoms se fait négociant de moutons africains

 |   |  400  mots
(Crédits : Reuters)
L'opérateur de téléphonie mobile Lebara et Afrimarket, l’un des leaders africains du e-commerce annoncent un partenariat à l’occasion de l’Aïd el-Kebir. Nom de code : «Opération Tabaski», un service de livraison de moutons vers les familles au pays, proposé aux diasporas ouest-africaines basées en Europe. Un créneau très lucratif qui risque de donner des idées à plus d'un.

La fête du mouton dans les pays musulmans approche et chez de nombreux pères de familles africains musulmans aux revenus faibles, ça bêle sans arrêt. Il faut croire que les cris des animaux ont fini par inspirer deux opérateurs. L'opérateur de téléphonie mobile Lebara et l'un des leaders africains du e-commerce Afrimarket, se sont associés et ont lancé un service dit « Opération Tabaski ». Une association à but « très lucratif » à quelques semaines de la Tabaski, une fête annuelle majeure dans le calendrier musulman.

Les diasporas, marchés juteux pour les opérateurs

C'est un partenariat pour proposer aux diasporas de la Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Mali résidentes en France, de faire livrer un ou des moutons à leur famille sur le continent à l'occasion de l'Aïd-el-Kebir. Les trois communautés constituent un marché juteux de près d'un million de consommateurs pour les opérateurs.

L'opération commerciale s'étalera sur un mois. Elle a débuté le 1er août 2017 et se déroulera jusqu'au 31 août 2017. Le timing n'est évidement pas fortuit. La Tabaski aura lieu début septembre mais les musulmans sont déjà dans les préparatifs.

 Une livraison à domicile, même dans les villages les plus reculés

Selon les termes du partenariat, c'est Afrimarket qui assure la partie livraison qui consiste à acheminer la commande aux familles, même dans les villages les plus reculés, tandis que Lebera s'occupe de la vente.

Ainsi, chaque partie active son réseau et fait valoir ses atouts. La spécialiste des communications à l'international offre à ses abonnés originaires d'Afrique de l'Ouest, via Internet et à travers ses points de vente dans l'ensemble de la France, la possibilité d'acheter un mouton, alors qu'Afrimarket, spécialiste de la logistique mobilise son réseau de livraison en Afrique.

Pour attirer les acheteurs, les opérateurs se basent sur une technique simple. Ils proposent des moutons à des prix réduits au moment où les prix des moutons, notamment en Afrique de l'Ouest, ont atteint ces dernières années des prix élevés. Au Sénégal par exemple où le père de famille doit « obligatoirement » acheter un mouton quid même à s'endetter, une bête peut coûter jusqu'à 3.000 euros pour les « moutons de compétitions » ! Le prix moyen, en revanche, tourne autour des 300 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :