BAD : l'agriculture, une priorité de développement du Ghana

 |   |  392  mots
(Crédits : Reuters)
En visite au Ghana depuis le 1er août dernier, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina a déclaré que son institution était engagée dans 23 projets d'infrastructures dans divers domaines. Entrant dans les détails, le top management a expliqué que l'agriculture était l'une des priorités pour le Ghana.

Au sortir d'un entretien avec les autorités ghanéennes à Accra, le président de la BAD qui vient de clôturer son séjour au Ghana qui aura duré du 1er au 4 août 2017, a tenu à préciser la place accordée à l'agriculture dans les plans de l'institution multilatérale pour le Ghana. « Nous accompagnerons l'agriculture ghanéenne, spécialement dans le nord du pays », a déclaré Akinwumi Adesina.

Selon lui, le secteur agricole constitue l'une des cinq priorités de la Banque qui prévoit y mettre 24 milliards de dollars, d'ici 10 ans. C'est aussi l'une des prévisions contenues dans le nouveau Document de stratégie par pays (CSP) pour la période 2017-2021 en cours de finalisation par la Banque. Le CSP prévoit une accélération de la transformation économique du pays à travers trois des cinq priorités de l'institution multilatérale. Il s'agit du soutien au développement du secteur privé, en particulier dans les filières de l'énergie pour faciliter l'industrialisation, le développement de l'agriculture pour transformer l'économie rurale et l'amélioration de la sécurité alimentaire.

A ce jour, avec un investissement de 950 millions de dollars dans le pays, la BAD gère un portefeuille de 23 projets d'infrastructure dans divers domaines dont l'énergie, les transports et aussi l'agriculture. Diversifiant son appui au Ghana, la Banque a prévu aussi investir près de 40 millions de dollars dans un établissement bancaire du pays pour un programme de financement des petites et moyennes entreprises, apprend-on de source officielle. Cette visite au Ghana a permis au responsable de la BAD, de réitérer les engagements de son institution.

Passage en revue des projets de la BAD

La visite du président du groupe de la BAD s'aligne sur les objectifs de renforcement de la coopération avec le Ghana. Au cours de son séjour, Akinwumi Adesina a pu passer en revue quelques-uns des projets en cours, financé par son institution. Sur le plan des infrastructures de base par exemple, la BAD soutient fortement les transports. Ce secteur prend à lui seul les 26% dans le portefeuille des projets de l'institution. Ainsi depuis 1981, cette dernière a financé 10 projets routiers, 1 projet ferroviaire, 4 études routières et 1 projet multinational, en plus de prêts supplémentaires pour atteindre un total d'environ 358 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :