Marchés financiers : vers une interconnexion des bourses africaines

 |   |  226  mots
(Crédits : Reuters)
A l'occasion d'une récente visite de travail à la Banque africaine de développement à Abidjan, les responsables de l'Association des bourses africaines se sont réunis afin de réfléchir aux actions à mener en vue du lancement du projet ''The African Exchanges Linkage Project''. Ce dernier vise à établir une connexion entre les bourses africaines.

Des bourses africaines seront bientôt connectées. Le projet porté par l'Association des bourses africaines (ASEA) et la Banque africaine de développement (BAD) lesquelles ont signé un accord de partenariat il y a quelques jours à ce sujet, et dénommé « The African exchanges linkage project » (AELP) a fait l'objet récemment d'une réunion au siège de la BAD en présence du président de l'ASEA, Karim Hajji, par ailleurs directeur général de la Bourse de Casablanca, et du vice-président de l'ASEA, Edoh Kossi Amenounve, Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Cette séance de travail a permis d'évoquer les actions à mener en vue du lancement du projet.

A en croire l'ASEA, le projet AELP vise à établir une connexion entre les bourses africaines, afin de faciliter la négociation transfrontalière et le règlement ou la livraison des titres. L'interconnexion devrait donc faciliter les opérations de chacune des bourses impliquées.

Actuellement, six bourses sont regroupées au sein du projet. Il s'agit de la Bourse de Johannesburg (Afrique du Sud), de la Bourse du Nigéria, de la bourse de Casablanca (Maroc), de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM, Afrique de l'ouest), de la Bourse de Nairobi (Kenya) et de la Bourse de Maurice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :