UEMOA : la Suisse débloque environ 4 milliards de Fcfa pour l'inclusion financière en Afrique de l'Ouest

 |   |  330  mots
(Crédits : DR.)
Une convention de financement a été signée ce lundi entre le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest, Tiémoko Meyliet Koné et l'ambassadeur de la Confédération suisse auprès de la République du Sénégal, Marion Weichelt Krupski. Portant sur une enveloppe de 3,911 milliards de francs CFA, cette convention est destinée à appuyer l'inclusion financière dans l'espace UEMOA.

La Confédération suisse se mobilise pour soutenir l'inclusion financière dans la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Lundi, le chef de la représentation suisse au Sénégal, Marion Weichelt Krupski, a signé une convention de financement avec la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) représentée par son gouverneur, Tiémoko Meyliet Koné.

Etalé sur cinq ans et portant sur une enveloppe de près de 4 milliards de francs CFA, cet important est destiné est appuyer la mise en œuvre de la Stratégie régionale d'inclusion financière dans l'UEMOA.

Lire aussi : Afrique de l'Ouest : les banques ripostent face à la cybermenace

D'après les documents de la convention, les fonds alloués sont répartis en deux lots : 64%, soit environ 2,5 milliards de francs CFA, sont versés au titre de la contribution de la Confédération suisse. Quant au 1,4 milliard de francs CFA restant, soit 34% du financement global, il sera supporté par la BCEAO.

Une étude sur l'offre et la demande

La convention prévoit plusieurs activités, notamment l'élaboration et le déploiement d'un programme régional d'éducation financière, à travers le développement d'outils innovants de promotion de l'éducation financière ; la réalisation de campagnes de communication et d'information des populations cible, à savoir les femmes, les jeunes et les populations rurales, le développement ; et l'insertion de modules d'éducation financière aux programmes des centres scolaires et universitaires des pays concernés.

Lire aussi : Le port d'Abidjan sera une infrastructure de référence dans la région ouest-africaine

Toutefois, une étude de référence sur la demande et l'offre des services financiers sera effectuée dans les 8 pays membres de l'UEMOA. Celle-ci permettra à la BCEAO ainsi qu'aux Etats de disposer de données suffisantes, fiables et désagrégées, en vue de faciliter l'élaboration et la mise en œuvre de politiques favorables à l'inclusion financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :