Quels sont les pays les plus mondialisés d'Afrique ? [Rapport]

 |   |  370  mots
Malgré des tensions anti-mondialisation croissantes dans de nombreux pays, l’interconnectivité a atteint un niveau record en 2017, avec une intensification notable des flux transfrontaliers du commerce, des capitaux, des informations et des personnes, pour la première fois depuis 2007.
Malgré des tensions anti-mondialisation croissantes dans de nombreux pays, l’interconnectivité a atteint un niveau record en 2017, avec une intensification notable des flux transfrontaliers du commerce, des capitaux, des informations et des personnes, pour la première fois depuis 2007. (Crédits : Reuters)
La mondialisation, l’interconnectivité des pays au reste du monde sont déterminées par l’intensité des flux internationaux de commerce, de capitaux, d’informations et de personnes, selon le rapport 2019 du GCI. Ce dernier a établi un classement de l’interconnectivité de 169 pays où l’Afrique n'appairait pour la première fois qu’à la 40e place. Une position qui devrait s’améliorer avec la mise en place de la ZLEC.

Seuls neufs pays africains figurent dans le top 100 mondial, selon le rapport de la cinquième édition du « DHL Global Connectedness Index » (GCI). Le document offre une analyse détaillée de cette mondialisation, mesurée par les flux internationaux du commerce, des capitaux, des informations et des personnes.

L'île Maurice et l'Afrique du Sud en tête

En Afrique, c'est l'île Maurice qui occupe la tête du peloton des Etats africains les plus connectés. Le pays classé à la 40e place est suivi par l'Afrique du Sud arrivée à la 56e place du classement général. Le pays d'Afrique australe est talonné par le Ghana (63e), suivi du Maroc (73e), du Nigeria (77e), de la Tunisie (81e), du Gabon (89e), du Togo (92e), de l'Egypte (97e) et de la Sierra Leone (99e).

Lire aussi : Le Togo nouveau hub logistique et alimentaire d'Afrique de l'Ouest ?

Les progrès les plus importants ont été enregistrés par la Sierra Leone qui a amélioré ses performances de 53%, mais aussi par l'Egypte qui a progressé de 27%. Dans ce classement, le Mozambique est désigné comme l'un des pays où les flux internationaux dépassent le plus les prévisions,

« À l'heure où la mondialisation continue son chemin, il existe encore de nombreuses opportunités pour le commerce intercontinental et infrarégional, tout particulièrement pour les économies émergentes d'Afrique subsaharienne », déclare Hennie Heymans, directeur général de DHL Express Afrique subsaharienne.

La ZLEC pour booster l'interconnectivité mondiale de l'Afrique

Il faut dire que la mondialisation est considérée comme un facteur déterminant pour la croissance. Et le niveau d'interconnectivité du Continent africain devrait considérablement s'améliorer en cas d'application de l'accord de libre-échange continental, selon le rapport. L'accord sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) a été signé par 49 pays en mars 2018. Son application complète pourrait doubler le commerce intra-africain et promouvoir l'interconnectivité mondiale de tout le continent, a estimé une étude de la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies (CEA).

« Nous sommes convaincus d'une croissance durable dans la région avec l'entrée en vigueur de nouveaux accords commerciaux qui soutiendront la collaboration régionale » a ajouté Hennie Heymans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :