Un méga-projet énergétique au Mozambique

 |   |  278  mots
(Crédits : Fotolia)
Depuis le 18 juin, l'américain Anadarko s'est engagé à investir 25 milliards de dollars dans la construction d'un terminal de liquéfaction et d'exportation de gaz au Mozambique : il s'agit tout simplement de la plus importante somme jamais annoncée pour un projet en Afrique subsaharienne. Avec 12,88 millions de tonnes par an, Mozambique LNG s'affichera comme l'une des plus grandes installations de gaz naturel liquéfié au monde.

Une multiplication de projets énergétiques au Mozambique

Vingt-deux milliards d'euros d'investissement, c'est deux fois le produit intérieur brut du Mozambique, qui va accueillir le méga-projet Mozambique LNG. Un investissement colossal, donc, dix ans après la découverte d'immenses réserves de gaz dans le nord du pays.

Concrètement, le méga-projet Mozambique LNG va porter sur l'exploitation d'un champ gazier de 500 milliards de mètres cubes : environ dix ans de consommation française de gaz naturel liquéfié (GNL). Loin d'être le premier, ce dernier projet fait suite à celui de l'italien ENI, lancé en juin 2017, ainsi qu'à celui du leader mondial ExxonMobil, qui devrait annoncer sa décision finale d'investissement très bientôt.

>>> Lire aussi : Energie, où en est le Mozambique ?

Une future manne financière pour le gouvernement du Mozambique

Avec Mozambique LNG, le gouvernement envisage de pouvoir bénéficier de 84 milliards d'euros de revenus sur vingt-cinq ans. Dans un premier temps, une usine de liquéfaction va être construite et devrait être mise en marche à l'horizon 2024. Sa capacité de production est estimée à 12,88 millions de tonnes chaque année.

Anadarko devrait prendre en charge la construction de l'infrastructure d'extraction du gaz, le pompage à terre et la liquéfaction en vue d'une exportation vers les marchés asiatique et européen.

Selon le gouvernement du Mozambique, ce méga-projet devrait permettre de créer plus de 5 000 emplois directs et 45 000 emplois indirects. Parmi les partenaires d'Anadarko, on trouve Mitsui, la société d'énergie du Mozambique, ENH, la société thaïlandaise PTT, ainsi que les sociétés indiennes ONGC, Bharat Petroleum Resources et Oil India.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :