La coopération entre la Côte d'Ivoire et la Chine se renforce

 |   |  331  mots
Le futur stade d'Ebimpe devrait être opérationnel d'ici à l'automne 2019.
Le futur stade d'Ebimpe devrait être opérationnel d'ici à l'automne 2019. (Crédits : DR.)
La coopération sino-ivoirienne se renforce. C'est ce qu'a confié le ministre ivoirien des Sports, François Amichia, à l'occasion d'une visite sur le chantier de construction d'un stade olympique financé par les Chinois. Ces derniers viennent également de promettre l'implantation future d'une vingtaine d'entreprises chinoises en Côte d'Ivoire.

Les relations de coopération entre la Côte d'Ivoire et la Chine sont fortement appréciées à Abidjan. D'après les autorités ivoiriennes, ces relations portent sur plusieurs domaines, notamment les infrastructures. «Cette coopération entre les deux pays amis se diversifie et se renforce progressivement», a déclaré François Amichia, ministre ivoirien des Sports.

Le responsable qui s'exprimait dans le cadre d'une visite sur le chantier de construction d'un stade olympique financé par la Chine a ajouté que ce dernier est une preuve de plus du renforcement des relations entre les deux pays : «Dans le domaine sportif, cette coopération nous permettra d'avoir dans les mois à venir un beau stade olympique », a ajouté le Amichia.

Le stade d'Ebimpe, un village situé dans la commune d'Anyama dans les environs d'Abidjan, est supporté par un financement chinois de quelque 67,5 milliards de francs CFA. Cette importante infrastructure sportive qui sera livrée en novembre 2019 pourra accueillir les cérémonies d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football, organisée en 2021 en Côte d'Ivoire.

Le stade disposera de 60 000 places et sera construit sur une superficie de 20 hectares, à l'intérieur d'une cité olympique de 287 hectares comprenant diverses infrastructures, dont un hôpital sportif, un lycée sportif, une série de logements, des salles d'entraînement et des stades annexes.

Une vingtaine d'entreprises chinoises attendues

La coopération sino-ivoirienne a déjà porté sur plusieurs projets d'envergure en Côte d'Ivoire, dont le Palais de la culture de Treichville, l'autoroute Abidjan-Grand Bassam, le barrage de Soubré, et la future implantation d'une vingtaine d'entreprises chinoises dans le pays.

«Nous envisageons de faire venir 15 à 20 nouvelles entreprises chinoises qui vont s'implanter durablement en Côte d'Ivoire, notamment en zone industrielle de Pk24», avait déclaré Tang Weibin, ambassadeur de la Chine en Côte d'Ivoire, lors d'une rencontre sur l'investissement et le commerce entre les deux pays, organisée en septembre dernier dans la capitale ivoirienne Abidjan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :