[Connect Live] Afrique - France  : une dynamique économique freinée par la crise de Covid-19  ?

 |   |  453  mots
Dans la situation actuelle et dans un avenir proche, comment les relations économiques entre l'Afrique et la France, tant au niveau institutionnel qu'entreprenarial, seront-elles rebâties ?

Les relations économiques Afrique-France sont quasiment les plus solides et les plus traditionnelles entre le continent africain et un Etat partenaire dans le développement. En moins de vingt ans, les investissements directs de la France en Afrique ont été multipliés par 10 et plus de 1 100 groupes français sont implantés en Afrique avec plus de 2 109 filiales (chiffres de 2017).

Côté institutionnel, l'Agence française de développement (AFD) par exemple a engagé en 2018 dans 44 pays du continent (sur 54), 5,6 milliards d'euros, soit 50% de l'ensemble des engagements du groupe engagés durant cette période.

En 2017, les exportations françaises à destination de la sous-région subsaharienne ont représenté 2,4 % du total des ventes mondiales françaises, soit quelque 11 milliards d'euros.

Au cours des dernières années, les investissements français, orientés vers les secteurs dits « traditionnels » sur le continent comme celui des infrastructures, sont quelque peu « bousculés » par une stratégie de repositionnement qui cible de plus en les startups, les PME, et de nouveaux segments à la fois porteurs et accélérateurs de développement, tels les télécoms ou encore le numérique.

Quid du maintien de la dynamique Afrique-France ?

La crise pandémique a freiné de manière drastique l'élan économique à l'échelle mondiale et l'Afrique, aujourd'hui dans le creux de la vague, devrait être affectée au point de perdre 1,4 point de pourcentage sur la croissance moyenne de son PIB africain, passant de 3,2  % à 1,8  %.

Dans la situation actuelle et dans l'avenir proche, comment les relations économiques entre l'Afrique et la France, tant au niveau institutionnel qu'entreprenarial, seront-elles rebâties ? Quelle stratégie adoptée pour amortir le choc de la crise de Covid-19 sur le business entre les entreprises africaines et françaises ? Ces dernières ont-elles déjà dressé des scénarios de sortie de crise et comment envisagent-elles leur destin commun ? Et en quoi la menace pandémique replace-t-elle la relation Afrique-France au cœur des enjeux ?

Pour répondre à ces questions et bien d'autres, La Tribune Afrique, en partenariat avec l'agence conseil 35°Nord, accueillera pour son émission-live du 18 juin prochain un panel de quatre décideurs :

- Ylias Akbaraly, PDG du groupe Sipromad et président du Conseil d'administration de Thomson Broadcast ;

- Philippe Labonne, directeur général adjoint de Bolloré Transport & Logistics et président de Bolloré Ports ;

- Kako Nubukpo, doyen de la Faculté de sciences économiques et de gestion de l'Université de Lomé (Togo) ;

- Remy Rioux, directeur général de l'Agence française de développement (AFD) et président de l'International Development Finance Club (IDFC).

Rendez-vous donc le 18 juin 2020 à partir de 15h (GMT) sur notre site afrique.latribune.fr et nos réseaux sociaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :