Pour son président, la Tanzanie est en bonne voie de devenir un pays à revenu intermédiaire

 |  | 293 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Reuters)
S'adressant à ses compatriotes ce week-end dans le nord de pays, le chef de l'Etat tanzanien, John Magufuli, a indiqué que les différents projets mis en œuvre par le gouvernement ont permis de mettre la Tanzanie en bonne voie d'atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire. Les efforts commencent à porter leurs fruits, a-t-il assuré.

Pour le président John Magufuli, la Tanzanie est sur la bonne voie pour de devenir un pays à revenu intermédiaire. Le numéro 1 tanzanien qui s'adressait à ses concitoyens dans le nord du pays, à Mwanza, a expliqué que cette avancée enregistrée est à imputer aux multiples projets mis en œuvre par son gouvernement. Selon lui, il s'agit de projets destinés à assurer le décollage économique du pays.

Magufuli a notamment parlé de la relance de la compagnie aérienne nationale, la construction de routes et de ponts, la prestation de l'éducation gratuite et de nombreux autres projets de développement qui ont créé des emplois pour les jeunes. « Les efforts pour construire une nouvelle Tanzanie ont commencé à porter leurs fruits, avec la mise en œuvre de grands projets de développement qui va de pair avec le règlement des problèmes auxquels sont confrontés les populations », a déclaré le chef de l'Etat tanzanien. « Nos efforts pour reconstruire la Tanzanie sont maintenant visibles à travers le pays », a ajouté John Magufuli, visiblement satisfait des performances économiques de ces dernières années.

En effet, ces dernières années, l'Etat tanzanien a connu une reprise de son économie avec un taux de croissance économique annuel de 7%. Un succès que le pays doit notamment aux mesures d'austérité imposées par le président Magufuli, pour réduire les dépenses pouvant être évitées et rétablir la discipline au gouvernement et à la fonction publique pour augmenter la transparence et la responsabilité. Le chef de l'Etat s'était aussi engagé dès son arrivée au pouvoir en 2015, à réduire la bureaucratie afin d'accélérer la mise en oeuvre des décisions et des projets du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :