BAD : un prêt de 122 millions d'euros au profit de la Tunisie

 |   |  481  mots
Pour sortir l'économie de sa torpeur, le gouvernement aurait déjà tracé deux objectifs à atteindre sur le long terme : la création d’emplois et la réduction des disparités régionales qui ne peuvent se réaliser sans le développement d’un secteur privé inclusif.
Pour sortir l'économie de sa torpeur, le gouvernement aurait déjà tracé deux objectifs à atteindre sur le long terme : la création d’emplois et la réduction des disparités régionales qui ne peuvent se réaliser sans le développement d’un secteur privé inclusif. (Crédits : Reuters)
La Banque africaine de développement va octroyer un prêt de 122 millions d'euros à l'Etat tunisien, dédié au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif. Cette décision a été approuvée par le conseil d'administration, après une première phase, jugée réussie, du programme.

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé ce vendredi 3 novembre l'octroi d'un prêt de 122 millions d'euros en faveur de la Tunisie. Des sources du secteur bancaire expliquent que ce montant est destiné au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif (PADRI-II). Ce dernier vise à stimuler le développement régional dans 16 gouvernorats prioritaires, en les appuyant pour l'inclusion économique et sociale et la promotion de la gouvernance locale.

A terme, le PADRI-II devrait permettre d'améliorer l'attractivité des territoires enclavés en relançant l'investissement public et privé, de promouvoir l'employabilité des jeunes, de faciliter l'accès aux services de santé et de protection sociale et rendre la vie plus facile aux populations.

Le financement de la BAD s'explique par le fait que le PADRI-II s'aligne sur deux des cinq grandes priorités de celle-ci (High 5) : l'industrialisation de l'Afrique et l'amélioration de la qualité de vie des populations du Continent.

Du côté du gouvernement tunisien, le PADRI-II entre dans le cadre du Plan quinquennal de développement stratégique de la Tunisie (PSD 2016-2021). Grâce à l'amélioration de l'environnement des affaires et l'accélération de la diversification productive, celui-ci permettra la mise en place des conditions d'une croissance durable, inclusive et créatrice d'emplois.

«Ce programme va permettre d'accroître l'investissement public de 64% à 70% au cours des cinq prochaines années dans les 16 gouvernorats prioritaires», a souligné Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l'Afrique du Nord, avant de poursuivre que le même programme «contribuera à réduire de plus de 7% la proportion de population vivant en dessous du seuil de pauvreté avec un impact direct sur plus de 240 000 ménages bénéficiaires des programmes d'assistance sociale».

Une première phase déjà parrainée par la BAD

Comme son nom l'indique, le PADRI-II n'est que la seconde phase du programme de développement régional inclusif en Tunisie. Ces six dernières années, de 2011 à 2016, la BAD a apporté son appui financier pour quatre programmes d'appui au développement régional dans le pays maghrébin, notamment le Programme d'appui à la gouvernance et au développement inclusif et le Programme d'appui à la relance économique et au développement inclusif.

D'après des sources officielles, ces opérations ont contribué à l'instauration de conditions d'une stabilité socio-économique favorable à un processus de transition démocratique abouti en Tunisie.

Les relations entre la BAD et la Tunisie sont au beau fixe. Le partenariat entre les deux parties porte sur un total de 43 opérations, avec une enveloppe globale de 1,6 milliard d'euros d'engagements, dont le 1/5 est consacré aux secteurs sociaux. En octobre dernier, la BAD avait annoncé avoir accordé deux prêts au pays, d'une valeur totale de 38,6 millions d'euros et qui seront destinés à des investissements dans le secteur agricole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :