Maroc : une initiative allemande inédite pour financer les projets créateurs d'emplois

Un mécanisme inédit lancé par la Banque allemande de développement subventionnera chaque projet par des montants allant de 1 à 10 millions d'euros.
(Crédits : DR.)

Alors que l'Afrique a besoin d'environ 20 millions de nouveaux emplois par an afin d'offrir à sa population jeune des perspectives d'avenir, l'aide allemande au développement se poursuit dans la sous-région nord-africaine. La Banque allemande de développement (KfW) et sa filiale, la Facilité Investissements pour l'emploi (IFE), viennent en effet de lancer officiellement leur premier appel à propositions de projets d'investissement créateurs d'emplois stables au Maroc. Ce mécanisme inédit prévoit l'octroi de subventions sous forme de dons, d'un montant allant de 1 à 10 millions d'euros par projet, contribuant ainsi au programme d'investissement à hauteur de 25 % à 90 %, selon la catégorie du projet.

« À travers cet appel à proposition de projets, l'objectif mutuel que nous partageons avec nos partenaires est de contribuer à stimuler une croissance durable et inclusive au Maroc. Cet appel à projets témoigne de notre engagement continu à soutenir des initiatives à fort impact social et économique », explique Janne Rajpar, directrice du bureau de la KfW au Maroc.

Une rencontre organisée le 25 mai dernier dans la capitale Rabat a été l'occasion pour les partenaires dans cette initiative d'exposer les objectifs, les critères et les attentes du programme, ainsi que de présenter le processus de sélection compétitif ouvert du jusqu'à fin juin 2023 sur une plateforme électronique dédiée.

L'appel à projets s'adresse aux entreprises privées, aux entités publiques et aux organisations à but non lucratif, aussi bien en tant qu'entité individuelle que dans le cadre d'un consortium.

Huit pays du continent ciblés par l'initiative allemande

« Cette initiative est inédite pour plusieurs raisons. D'une part, car elle vise tous les secteurs créateurs d'emplois stables, mais aussi en raison de la nature des investissements subventionnés, qu'il s'agisse de construction, d'aménagement, d'équipement ou de financement de besoin en fonds de roulement de démarrage », a souligné Hicham Chahir, Directeur pays Maroc et Sénégal de l'IFE.

La Facilité Investissements pour l'emploi est un mécanisme d'investissement créé par la KfW Banque de Développement dans le cadre de l'Initiative spéciale « Emploi décent pour une transition juste » du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). L'Initiative spéciale, qui opère sous la marque Invest for Jobs, a pour objectif de supprimer des barrières à l'investissement et de créer des emplois et places de formation dans ses pays partenaires. L'initiative consiste à créer, en coopération avec les entreprises, jusqu'à 100 000 emplois de qualité et à améliorer les conditions de travail dans huit pays du continent  : la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Éthiopie, le Ghana, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie.

La Facilité Investissements pour l'emploi octroie des subventions de cofinancement à des projets d'investissement ayant un impact important en termes de création d'emplois. La sélection de projets s'appuie sur un processus de candidature compétitif. Outre les entreprises, les entités publiques, les chambres et associations ainsi que les ONG peuvent également soumettre des propositions de projet.

« Les subventions IFE cofinancent de manière complémentaire et strictement additionnelle chaque projet d'investissement. Leur force réside justement dans le caractère cumulable de façon non limitative, aux autres sources de financement apportées par le porteur du projet », précise Hicham Chahir.

« Nous sommes impatients de découvrir les propositions innovantes et prometteuses qui émergeront de cet appel, et de voir comment elles pourraient contribuer à un avenir plus prospère et durable pour le Maroc », lance la directrice du bureau de la KfW au Maroc.

Trois milliards d'euros engagés au Maroc

Le portefeuille de la KfW au Maroc (en cours d'exécution) s'élève actuellement à près de 3 milliards d'euros (35 milliards de dirhams) répartis entre les secteurs de l'énergie (production renouvelable et efficacité énergétique), la promotion économique du secteur privé ainsi que l'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'irrigation.

La KfW est également l'un des plus importants financiers internationaux du Maroc soutenant les mesures mises en place pour atténuer les effets de la pandémie Covid-19 et aider à la relance économique. En novembre dernier, la Banque avait mobilisé près de 1,7 milliard de dirhams (150 millions d'euros) sous forme de prêt bonifié et 165 millions de dirhams de dons (15 millions d'euros), dans le cadre d'un programme d'appui aux réformes du système financier au Maroc.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/01/2024 à 3:36
Signaler
Bonjour Mr je voudrai un financement pour démarrer mon projet de transfér d argent

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.