Tourisme : MyChicAfrica, la face cachée de l’Afrique

 |   |  406  mots
Quelque 58 millions de touristes ont visité l'Afrique en 2016, soit 5 millions de plus qu'en 2015.
Quelque 58 millions de touristes ont visité l'Afrique en 2016, soit 5 millions de plus qu'en 2015. (Crédits : Reuters)
Le groupe AccorHotels lance une campagne offensive, MyChicAfrica, pour faire découvrir aux touristes du monde entier un autre visage du continent africain. Une Afrique qui brille de mille feux, loin des conflits et des catastrophes naturelles. Oui cela existe et c’est prouvé !

AccorHotels qui se positionne comme le leader mondial dans le domaine du voyage et du lifestyle lance MyChicAfrica, une campagne de bouche à oreille et à l'œil nu en partenariat avec la compagnie aérienne Air France. La campagne veut dévoiler au monde une Afrique moderne, loin des guerres et de la famine. C'est une «Afrique trendy et audacieuse», une «Afrique en pleine effervescence» que les initiateurs de MyChicAfrica veulent faire visiter aux touristes du monde entier.

Pour véhiculer son message, AccorHotels «passe par ses ambassadeurs», les influenceurs africains. Un véritable travail de lobbyiste. «Le principe est simple», renseigne un communiqué qui explique l'approche :

«Un influenceur africain invite, dans sa ville de résidence, un autre influenceur de la diaspora à vivre une expérience du voyage sur-mesure et ainsi, découvrir l'Afrique de la manière la plus inédite qui soit».

Selon Souleymane Khol, VP sales marketing distribution et revenue management pour l'Afrique et l'Océan indien, «la campagne MyChicAfrica est l'illustration parfaite du Feel Welcome, prôné par le groupe AccorHotels». Cette campagne qui vise à «promouvoir l'Afrique hors des chantiers battus» a déjà débuté en Côte d'Ivoire avec la très célèbre designer ivoirienne, Loza Maleombho. Au mois d'avril dernier, «Lazo a reçu dans sa résidence à Abidjan, le comédien Dycosh et lui a fait découvrir les nombreux atouts et richesses qu'offre la Côte d'Ivoire», a indiqué la même source qui précise que gastronomie, nature et art contemporain ont rythmé les journées des deux influenceurs.

Dakar, la prochaine étape

Egalement au menu de ce «chill welcome», balade en bateau dans la lagune Ebrié, footing dans la luxuriante forêt du Banco et visite du Bushman. Mais l'aventure ne s'arrête pas en Côte d'Ivoire.

«L'objectif est de faire de #MyChicAfrica le meilleur moyen de découvrir la ville de chacun. Nous souhaitons d'ailleurs déployer cette opération dans d'autres villes africaines», a encore ajouté Souleymane Khol.

La promenade va se poursuivre sur le continent. Dakar est la prochaine étape : à la fin de l'année en cours, l'artiste photographe sénégalais Siaka, co-créateur de lives, se chargera de faire découvrir à son hôte l'originalité de la capitale sénégalaise, le succès de ses soirées Friday Lives, l'ambiance sympa et la musique branchée sur laquelle on danse jusqu'au bout de la nuit à Dakar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2017 à 1:53 :
Excellente initiative qui favorise l’intégration,échanges culturels et économiques.
...Félicitation...
a écrit le 20/06/2017 à 22:14 :
Plusieurs tentatives similaires depuis 60 ans... Toujours pas de résultats. Pourquoi ? 1) l'Afrique ne dispose pas d'une variété de paysages à proximité l'uns des autres. Faire 1000 km pour voir une curiosité à travers une piste impraticable 6mois par an c'est pas du tourisme c'est un appel d'air aux rackets des coupeurs de routes. 2) les infrastructures touristiques sont d'une piètre qualité -hôtels,centres thalassothérapie, plages contaminées avec des gallettes d'hydrocarbures, etc...3) la notion de service et avant tout le donnant donnant 4) le touriste est curieux de découvrir ce qui le différencie pas ce qui lui ressemble... Bref nous ne sommes pas prêts, comme d'hab on évoque le potentiel en devenir incertain

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :