La Zambie veut parer aux dégâts de l'exploitation minière

 |   |  342  mots
(Crédits : DR)
Le gouvernement zambien vient de lancer un nouveau projet financé par la Banque mondiale visant à traiter certains dommages environnementaux causés par les opérations minières. Le montant de l'aide dédiée à ce projet s'élève à 65 millions de dollars.

Contrôler, traiter et contenir les risques de la pollution de l'exploitation minière sur la population et l'environnement. Tel est l'objectif du nouveau projet lancé par le gouvernement zambien et soutenu financièrement par la Banque mondiale. C'est ce qu'a annoncé la chaîne publique zambienne, la Zambia National Broadcasting. Parmi ces projets, il est prévu que 65 millions de dollars seront investi dans la rénovation et l'amélioration de l'environnement minier mais également dans la réduction des risques environnementaux par des interventions localisées.

Le ministre des Mines, Felix Mutati, dans son discours sur le projet dans la ville centrale de Kabwe, qui a été affectée par des années d'extraction du plomb, a affirmé que « les parties prenantes devaient soutenir le projet destiné à protéger la vie des personnes affectées par les activités minières ».  Selon lui, ce projet s'attaque aux problèmes liés à l'environnement mais aussi aux problèmes sociaux découlant de l'exploitation minière. Il vise également à renforcer la capacité des organismes de réglementation à assurer la protection de l'environnement et les mesures d'atténuation du phénomène.

Un soutien renouvelé de la Banque mondiale

La représentante de la Banque mondiale dans le pays, Ina Ruthenberg, a expliqué, quant à elle, que le projet revêt une grande importance pour la Zambie alors que le pays se concentre sur la diversification de son économie. Le projet intervient après le projet environnemental de Copperbelt qui a été mis en œuvre entre 2003 et 2011. Les opérations minières en Zambie ont laissé une trace de dégradation environnementale dans les communautés.

Si la Banque mondiale soutient financièrement la Zambie, c'est qu'elle est plutôt optimiste par rapport à la croissance de son économie. L'institution s'attend à une croissance de 5% en 2019, malgré un taux d'endettement inquiétant. Avec un sous-sol riche en or, argent, plomb et cobalt, la Zambie a réalisé 4.1% de croissance cette année alors que le gouvernement tablait sur 3.9%, à cause de la faible demande chinoise en cuivre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :