Zambie : la Banque mondiale partagée entre espoir et inquiétude

 |   |  435  mots
(Crédits : Getty Images)
La banque mondiale annonce des perspectives au vert pour l’économie zambienne. En 2019, le taux de croissance du pays devrait grimper jusqu’à 5%. Toutefois, l'institution de Bretton Woods s'inquiète de la dette importante du pays.

Un taux de croissance de 5% pour l'année 2019 en Zambie, contre 4,1% actuellement. C'est une prévision de la Banque mondiale dans son dernier rapport sur la situation économique du pays publié ce jeudi 30 juin. La constance de la croissance économique zambienne est imputée principalement à la bonne santé des principaux secteurs de tels que l'agriculture, les mines et la fabrication, qui soutiennent le redressement économique. Avec un sous-sol riche en or, argent, plomb et cobalt, la Zambie a réalisé 4.1% de croissance cette année alors que le gouvernement tablait sur 3.9%, à cause de la faible demande chinoise en cuivre. Or la Zambie, premier producteur de cuivre en Afrique, tire deux tiers de ses recettes d'exportation du commerce de cette matière. D'autres facteurs, externes et internes tels que la baisse des prix des produits de base et un déficit de la production d'électricité en 2015 et 2016 ont également occasionné un ralentissement de l'économie zambienne.

La croissance de l'économie réelle du pays est tombée à son plus bas niveau en 15 ans en 2015, selon la Banque africaine de développement dans ses perspectives économiques de l'année passée. Toujours selon la BAD, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a reculé en 2015 à 3.7 %, contre 5 % en 2014. La production de maïs a diminué de 22 % en raison du manque de pluie durant la même année, et les cours du cuivre ont chuté de 28 %. En revanche, poursuit toujours la même source, la production minière est restée pratiquement inchangée par rapport à 2014 grâce à l'ouverture de nouvelle mines et l'amélioration des techniques d'extraction.

Une dette inquiétante

Pour 2017 et les années à venir, la tendance devrait se maintenir. Le poids des facteurs bloquants qui ont fait courber l'échine de la croissance économique zambienne les années précédentes, vont peser moins lourd sur l'économie du pays en 2018 et 2019.

Cependant, quelques sacrifices seront nécessaires. La Banque mondiale qui s'inquiète de la dette importante de la Zambie, recommande au gouvernement zambien de garder « un niveau d'endettement durable » et supportable.

 « En 2016, Selon le gouvernement, la dette extérieure de la Zambie s'élevait à 7,2 milliards de dollars à la fin du mois de mai, contre 6,86 milliards de dollars à la fin de 2016 », note l'Agence Xinhua.

Si les institutions de Bretton Woods s'inquiètent c'est par ce que « le service de la dette, qui équivaut à 20% du revenu national, absorbe une partie importante des recettes de l'Etat » alors que les priorités et les défis en matière développement et de réduction de la pauvreté sont encore très nombreux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :