Infrastructures : ce chantier nommé Afrique

 |   |  1847  mots
Financé par l’État ivoirien et livré à la fin 2014 par le français Bouygues pour 299 millions d’euros, le pont Henri-Konan-Bédié, à Abidjan, est l’un des plus grands projets d’infrastructure d’Afrique de l’Ouest.
Financé par l’État ivoirien et livré à la fin 2014 par le français Bouygues pour 299 millions d’euros, le pont Henri-Konan-Bédié, à Abidjan, est l’un des plus grands projets d’infrastructure d’Afrique de l’Ouest. (Crédits : Reuters)
S'il y a un domaine où l'Afrique accuse un sérieux retard, c'est bien celui des infrastructures. Alors que le continent peine à mobiliser les financements nécessaires pour combler son déficit, les perspectives n'ont jamais été aussi prometteuses pour les pays africains qui semblent enfin conscients de la nécessité stratégique d'accompagner la dynamique que connaît le secteur. Aujourd'hui, l'enjeu est de baliser le chemin pour l'émergence. Et si les défis font légion, ce ne sont pas pourtant les solutions qui manquent.

L'Afrique est en chantier. De Tanger au Cap et de Dakar à Mombassa, les projets d'infrastructures se multiplient : ports, aéroports, villes nouvelles, routes, autoroutes, centrales électriques,...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :