Infrastructures : financement, l'équation insoluble ?

 |   |  1941  mots
(Crédits : Reuters)
Les infrastructures sont un chantier perpétuel du continent. L'un des freins majeurs à ce secteur critique reste le financement qui est plombé par une faiblesse structurelle des finances publiques, une dépendance accrue aux aides internationales (qui restent volatiles), un besoin en PPP ou encore le manque d'intérêt des opérateurs privés. L'incursion des groupes bancaires panafricains dans le financement des infrastructures pourrait apporter une bouffée d'oxygène. Reste à savoir si ces entités seront capables de supporter, à elles seules, les risques inhérents à l'investissement dans les infrastructures.

Les infrastructures restent le pivot central pour un véritable décollage économique en Afrique. Vecteur attendu d'intégration régionale, de développement économique ou encore de désenclavement...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :