Infrastructures : zoom sur ces entreprises qui se partagent le marché africain

 |   |  1677  mots
Construction de la section de chemin de fer Mombasa-Nairobi, à Emali au Kenya. La China Road and Bridge Corporation (CRBC), en charge des travaux pour un coût estimé à 3,8 milliards de dollars, devrait livrer le chantier à la mi-2017.
Construction de la section de chemin de fer Mombasa-Nairobi, à Emali au Kenya. La China Road and Bridge Corporation (CRBC), en charge des travaux pour un coût estimé à 3,8 milliards de dollars, devrait livrer le chantier à la mi-2017. (Crédits : Reuters)
Traditionnellement adjugés aux entreprises américaines et européennes, les appels d'offres pour les projets d'infrastructure sur le continent sont, depuis une décennie, dominés par les Chinois et les opérateurs nationaux. Mais la partie est loin d'être gagnée, puisque dans la plupart des régions du monde, l'activité BTP perd en rentabilité. Conséquence : la concurrence s’annonce de plus en plus acharnée dans une Afrique où tout reste à construire. Revue d'effectif des principaux protagonistes et de leurs plus grands projets.

En quête d'opportunités pour accroître leur rentabilité, les entreprises spécialisées dans le développement des infrastructures convergent de plus en plus vers l'Afrique. Au cours des dernières...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :