Cameroun : deux banques européennes financeront les travaux de rénovation du stade de Douala

 |   |  347  mots
Le stade omnisports Ahmadou Ahidjo de la capitale Yaoundé devrait abriter des matches de la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun.
Le stade omnisports Ahmadou Ahidjo de la capitale Yaoundé devrait abriter des matches de la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun. (Crédits : DR.)
Les autorités camerounaises disposent désormais de 63,2 milliards de Fcfa pour financer les travaux de réhabilitation et d'extension du stade de la Réunification à Douala et de ses infrastructures connexes. La convention de financement a été modifiée pour l'adhésion d'une deuxième banque à l'opération, la Deutsche Pfandbriefbank (PBB).

Le gouvernement camerounais pourra finalement compter sur plus de fonds pour les financer les travaux de réhabilitation et d'extension du stade de la Réunification à Douala, de son annexe et des infrastructures connexes.

D'après la dernière édition du Journal officiel de l'Etat datant du jeudi 8 février, le projet disposera désormais d'une enveloppe de 63,2 milliards de Fcfa. La convention de financement portant sur les dispositions précédentes d'une enveloppe de 62,5 milliards de francs CFA a été modifiée, rapporte le journal. Ainsi, le chef de l'Etat camerounais, Paul Biya, a autorisé son ministre de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du territoire à signer une convention de crédit avec la banque allemande Deutsche Pfandbriefbank (PBB), en plus de la Standard Chartered Bank de Londres déjà partie prenante dans le projet.

Les travaux de réhabilitation et d'extension du stade, construit en 1972, s'insèrent dans le cadre des préparatifs de la Coupe d'Afrique des Nations de 2019 dont le Cameroun sera l'hôte. Déjà menacé de perdre l'organisation de la plus importante compétition sportive du Continent africain au profit d'un pays comme le Maroc, le Cameroun s'active pour que ses infrastructures soient prêtes conformément au calendrier fixé par les organisateurs.

Investissements en cascade

Le Cameroun a rassuré la Confédération africaine de football (CAF) que le pays sera prêt pour accueillir la CAN 2019. A ce jour, à moins d'un an de la compétition, plusieurs stades sont en construction ou en réhabilitation. Toujours à Douala, outre le stade de la Réunification, celui de Japoma est toujours dans sa phase de construction (20% des travaux achevés) par des partenaires turcs.

A Yaoundé, la capitale camerounaise, les premiers matériaux préfabriqués pour le stade d'Olembe, dont la construction est prise en charge par l'italien Piccini, avaient été reçus par conteneurs à fin de l'année dernière au port de Kribi. Ce branle-bas de combat devrait rassurer la CAF, dont des émissaires devraient bientôt effectuer une mission d'observation des installations dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2018 à 17:04 :
Pas sérieux d avoir de nombreuses contrevérités ...
C est quoi le journal officiel auquel il est fait allusion ?
20% de travaux achevés ? Pas bien compris ...
Conteneurs du stade de Yaounde reçu au Port de Kribi ...quand ? Ça s est passé au Port de Douala ...
Faut affiner vos articles quand on connaît le sérieux de La Tribune en France ...sauf à croire que le site est tropicalisé ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :