La marocaine Attijariwafa Bank et la GCB Bank du Ghana actent leur partenariat

 |   |  658  mots
Mohamed El Kettani, PDG du groupe marocain Attijariwafa Bank.
Mohamed El Kettani, PDG du groupe marocain Attijariwafa Bank. (Crédits : DR)
Le groupe marocain Attijariwafa Bank et la banque ghanéenne GCB Bank viennent de signer un protocole d'accord qui leur permettra de fonctionner désormais comme des banques correspondantes. Le partenariat qui est destiné à élargir et consolider les transactions financières, principalement dans la zone CEDEAO, s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente conclu par les deux établissements bancaires en février dernier à l’occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana.

Le premier établissement financier du Maroc, le groupe panafricain Attijariwafa Bank, et la première banque du Ghana, la Ghana Commercial Bank (GCB Bank) viennent de sceller leur partenariat conclu en février dernier à l'occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana. «GCB Bank Limited s'internationalise avec son partenariat avec la plus grande banque du Maroc», a annoncé la banque ghanéenne dans un communiqué diffusé ce lundi 8 janvier.

Dans le cadre de ce partenariat, «les deux institutions fonctionneront comme des banques de correspondance, faciliteront le financement du commerce, approfondiront les marchés de capitaux et organiseront conjointement des missions commerciales destinées à renforcer le commerce et les investissements entre le Ghana et le Maroc», détaille la même source.

Le partenariat ainsi scellé permettra également aux clients d' Attijariwafa Bank, dans les pays francophones et traitant des entreprises au Ghana, d'utiliser les services de la GCB Bank pour effectuer des transactions bancaires. Il en va de même pour les hommes d'affaires ghanéens clients de la CGB Bank pour leurs affaires au Maroc et dans les pays où le groupe panafricain est implanté sur le Continent. L'accord serait ainsi, selon le communiqué, «pratique pour les clients d'AWB et de la GCB dans les pays anglophones et francophones».

La GCB a également  indiqué que les deux institutions financières exploreront d'autres domaines d'intérêts communs pour réaliser des opérations plus importantes dans les divers domaines du secteur, notamment en matière de banque de détail, d'assurance, de crédit à la consommation ou de la banque d'entreprise et d'investissement.

Partenariat stratégique

Avec cet accord, Attijariwafa Bank, 6e banque panafricaine et première en Afrique du Nord, poursuit son expansion sur le Continent. Déjà implanté dans 14 pays africains, principalement francophones, le groupe bancaire marocain, coté à la Bourse de Casablanca, étend également sa présence dans les pays anglophones, disposant de marchés plus dynamiques, et renforce surtout son maillage dans la zone CEDEAO.

Le partenariat profite également à la GCB Bank qui va ainsi entamer une nouvelle aventure internationale. L'établissement fondé en 1953 sous le nom de «Bank of Gold Coast», la GCB est cotée à la bourse d'Accra et emploie près de 2 000 agents. C'est la deuxième plus grande institution ghanéenne en termes d'actifs, mais la plus étendue en termes de réseau d'agences (200 environs).

[Lire aussi : Maroc-Ghana : deux fonds souverains pour un partenariat stratégique]

C'est en février dernier, à l'occasion de la visite officielle à Accra du roi Mohammed VI, que les deux établissements ont décidé de renforcer leurs efforts de collaboration en matière de correspondent banking, de financement de l'investissement, du commerce et plus généralement de projets sur le continent africain. Un mémorandum d'entente a été signé à cet effet devant le roi du Maroc et le président ghanéen Nana Akkufo-Addo, par Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank et Samuel Sarpong, chef des opérations et directeur exécutif de la GCB Bank.

«Cet accord est la première étape d'un partenariat à long terme entre nos deux institutions. Dorénavant, nous nous concentrerons sur le fait de mettre en place une vraie plateforme facilitatrice d'affaires pour les entreprises ghanéennes, marocaines et africaines qui ont l'intention de développer les flux de commerce et d'investissement à l'échelle de l'Afrique», avait expliqué Samuel Sarpong.

Avec le nouveau protocole signé, le partenariat stratégique entre les deux banques est donc désormais effectif et leur ouvre de nouvelles perspectives sur le marché. Mohamed El Kettani avait en effet affirmé que le mémorandum d'entente constituait une étape majeure dans le renforcement des liens d'Attijariwafa Bank avec des institutions financières leaders à l'échelle africaine.

«Nos deux institutions vont entreprendre les efforts nécessaires pour la mise en place de produits et services financiers aux meilleurs standards du marché, à destination de nos clientèles respectives», avait annoncé le PDG d'Attijariwafa Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :