Coronavirus : les compagnies aériennes africaines pourraient perdre jusqu’à 40 milliards de dollars

 |   |  349  mots
(Crédits : DR)
Selon une estimation de l’Association internationale du transport aérien, les compagnies aériennes africaines pourraient perdre jusqu’à 40 milliards de dollars en 2020, en raison des perturbations causées par le coronavirus.

Les compagnies aériennes africaines pourraient perdre jusqu'à 40 milliards de dollars sur leur chiffre d'affaires global en 2020, en raison des perturbations causées par le coronavirus. C'est le sombre tableau qu'a dressé Raphael Kuuchi, envoyé spécial de l'Association internationale du transport aérien (IATA) lors d'une conférence de presse à Addis Abeba hier, mercredi 4 mars, rapporte Reuters.

Le Covid-19 plomberait ainsi un secteur pour lequel, fin 2019, l'IATA pronostiquait déjà des pertes d'environ 200 millions de dollars pour l'année 2020 dues essentiellement à l'environnement sectoriel africain, notamment les coûts d'exploitation deux fois plus élevés que la moyenne mondiale, conjuguée au faible taux de remplissage. Mais entre 200 millions de dollars et 40 milliards de dollars, le fossé est énorme.

Lire aussi : Import-Export : comment le coronavirus impacte le dynamisme des entreprises en Afrique

Au niveau mondial, l'IATA prévoit jusqu'à 113 milliards de dollars de pertes pour le transport aérien si l'épidémie continue de se répandre au rythme actuel.

A ce jour, 80 pays à travers sont touchés. Ce qui porte un coup énorme aux réservations de vols, bien au-delà de la Chine. En Afrique, cinq cas de contamination ont été confirmés au Nigeria (1), au Sénégal (2) et au Maroc (2), le royaume ayant signalé son deuxième cas ce jeudi matin, une femme de retour d'Italie.

Suspension des lignes avec l'Italie ?

Face à l'épidémie, les compagnies aériennes africaines ont suspendu leurs vols à destination et en provenance de Chine. Ethiopian Airlines a, quant à lui, été très critiqué sur les réseaux sociaux pour être le transporteur africain qui poursuit ses liaisons avec l'empire du Milieu. Mais Son patron continue de penser que l'annulation de vols n'est pas la solution.

La plupart des malades identifiés en Afrique jusqu'ici provenant majoritairement d'Italie, les compagnies comme Kenya Airways, selon la presse locale, songent déjà à suspendre leurs liaisons avec ce pays d'Europe.

En raison de la propagation de l'épidémie, plusieurs événements internationaux sont annulés. Au Maroc, le Salon international de l'agriculture (SIAM) et le Forum Crans Montana n'auront finalement pas lieu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :