Guinée : plus de 10 milliards de dollars mobilisés dans le secteur minier

 |   |  253  mots
La Guinée est le premier pays producteur de bauxite au monde et détiendrait aujourd'hui la moitié des réserves mondiales de ce minerai.
La Guinée est le premier pays producteur de bauxite au monde et détiendrait aujourd'hui la moitié des réserves mondiales de ce minerai. (Crédits : GAC)
Les réformes engagées depuis 2011 ont permis à la Guinée de faire de bons résultats, a révélé le directeur général du Bureau stratégique et de développement du ministère des Mines, Aboubacar Kourouma. Sur la période 2016-2025, plus de 10 milliards de dollars ont été mobilisés pour le secteur minier.

La Guinée a réussi à mobiliser une enveloppe de 10 milliards de dollars dans le secteur minier sur la période 2016-2025. C'est ce qu'a annoncé cette fin de semaine le directeur général du Bureau stratégique et de développement du ministère des Mines (BSD), Aboubacar Kourouma. Le responsable a imputé ce résultat aux réformes engagées par l'Etat depuis 2011. «Cette dynamique a permis de mobiliser pour la période 2016-2025 plus de 10 milliards de dollars, dont 3 milliards en cours d'investissements », a déclaré Aboubacar Kourouma.

Le patron du BSD qui s'exprimait à l'occasion d'un séminaire sur la gouvernance minière a noté que grâce aux réformes, la Guinée a pu améliorer le cadre d'investissement dans ce secteur. Les réformes ont également fait du pays une des principales destinations d'intérêt pour les investisseurs de l'industrie minière mondiale. La Guinée est aujourd'hui le pays qui accueille «l'un des plus importants financements du groupe Banque mondiale à travers la SFI et la MIGA dans le secteur minier dans le monde, avec des engagements d'environ 800 millions de dollars», a rappelé Kourouma.

Lire aussi : Guinée : « Le gouvernement doit trouver une solution, sinon... », prévient Kabinet Fofana

Comme le rappelle le patron du BSD, la Guinée est désormais reconnue sur le plan international pour les importants progrès réalisés depuis 2011. Elle a été classée par la Banque mondiale en 2017 parmi les cinq pays les plus pays réformateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :