Côte d’ivoire : un fonds de 200 milliards Fcfa pour l’accès à tous à l’eau

 |   |  507  mots
(Crédits : DR)
Le gouvernement ivoirien vient d’annoncer la mise en place d’un fonds de 200 milliards de Fcfa pour renforcer l’accès des populations à l’eau potable. L’enveloppe servira à la réalisation d’infrastructures urbaines mais aussi en milieu rural avec comme objectif un taux de 95% d’accès à l’eau potable à l’horizon 2020. Plusieurs mesures d’accompagnement seront mises en œuvre notamment la réduction des tarifs de raccordement et plus de flexibilité pour le paiement des factures.

Le gouvernement ivoirien vient de doter son programme « Eau pour Tous » d'un fonds de 200 milliards de Fcfa pour améliorer la desserte en eau du pays à hauteur de 95% d'ici 2020. « La réalisation de ce projet servira à résorber les déficits de production d'eau potable sur le plan national et à corriger les dysfonctionnements des réseaux de distribution » a annoncé ce vendredi 15 septembre à Abidjan, le ministre ivoirien des Infrastructures économiques, Amedé Koffi Kouakou, à l'occasion d'une rencontre avec les associations des consommateurs.

Le fonds servira à la réalisation d'infrastructures urbaines et rurales dont  la réhabilitation de 21.000 pompes villageoises, de 220 châteaux d'eau dans des sous-préfectures et la mise en place de projets structurants dans le secteur de l'eau dans les 31 régions que compte le pays.

La mise en œuvre du projet va également se traduire par des mesures d'accompagnements afin de faciliter l'accès à l'eau à toutes les catégories sociales, en particulier les couches les plus vulnérables selon les explications du membre du gouvernement. Ainsi, la périodicité du paiement de la facture d'eau passera de 3 mois à 2 mois, sans aucune incidence financière sur la facture des consommateurs. L'objectif, est de « permettre aux ménages à faible revenu de solder facilement leurs factures d'eau » a expliqué Amédé Koffi Kouakou selon l'agence de presse officielle. Par ailleurs, le coût des branchements sociaux sera revu à la baisse dès janvier 2018 avec le prix du compteur qui passe  désormais de 147.000 Fcfa à 1 000 Fcfa, ce qui  permettra à 450.000 ménages supplémentaires d'accéder à l'eau potable. Les données officielles montrent que la Côte d'Ivoire compte actuellement 930.000 abonnés en eau potable avec un taux d'accès à l'eau potable qui ne passe que de peu la barre des 70%.

Défis sociaux

L'initiative « Eau pour Tous » fait partie des grandes priorités déclinées par le président Alassane Dramane Ouattara pour son second mandat. Après un premier mandat de cinq an porté par une dynamique assez soutenue avec une croissance moyenne de 8% entre 2010 et 2016, le chef d'Etat ivoirien a décidé de faire de son second mandat, celui des réponses aux défis sociaux. D'autant que depuis le début de l'année, les tensions sociales n'ont pas manqué de s'amplifier ce qui a mis à nu les limites du dynamisme économique du pays, qui doit encore relever le défi de la croissance inclusive.

Face à l'exacerbation des tensions sociales qui se manifeste à travers différents mouvements d'humeur des populations, fonctionnaires ainsi que des citoyens laisés par l'augmentation du coût de la vie, ADO a instruit le gouvernement d'Amadou Gon Coulibaly, de faire du social, la priorité des priorités du gouvernement.

L'initiative « Eau pour Tous » s'inscrit dans le cadre de cette nouvelle politique pour une plus grande répartition des fruits de la croissance. Initialement, elle devrait s'étaler sur la période 2016 à 2020  et selon le Programme national de développement, sa mise en œuvre devrait nécessiter un financement de 260 milliards Fcfa dont 68 milliards Fcfa devraient  être consacrés à l'hydraulique rurale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :