Coronavirus : au Nigeria, Aliko Dangote mène la riposte des hommes d’affaires

 |   |  453  mots
(Crédits : DR)
En Afrique, les hommes d’affaires se mobilisent face à la crise du Covid-19. Rien qu’au Nigeria, une dizaine de personnalités ont mis la main à la poche pour soutenir leur pays pendant cette crise, sous le lead de la première fortune du Continent, Aliko Dangote. Plus de 23 milliards de nairas (plus de 64 millions de dollars) récoltés et du matériel d’une valeur de 2 milliards de nairas.

Des leaders du secteur privé au Nigeria sont en rang serré derrière le gouvernement pour riposter contre la pandémie. Une dizaine d'entre eux ont mis la main à la poche pour lancer la coalition contre le coronavirus (Coalition Against Coronavirus - CACOVID), en partenariat avec la banque centrale du pays, sous le leadership de la première fortune africaine, Aliko Dangote. Montant récolté : plus de 23,06 milliards de nairas (plus de 60 millions de dollars) et du matériel d'une valeur de 2 milliards de nairas. Dans un communiqué publié samedi, le ministère fédéral des Finances précise les détails de cette mobilisation.

Communiqué Nigeria

Aux côtés de Dangote, l'industriel Abdulsamad Rabiu (huitième fortune africaine en 2020 selon Forbes), le pétrolier Femi Odetula, le magnat Tony Elumelu, les banquiers Herbert Wigwe et Segun Agbaje ainsi que le tycoon Jim Ovia ont chacun donné 1 milliard de nairas (environ 2,6 millions de dollars). Idem pour les banques Access Bank, GT Bank, Zenith Banks. UBA est pour sa part monté à 2 milliards de nairas.

« Notre objectif commun est de soutenir avec nos ressources les initiatives gouvernementales en cours dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Nous sommes ensemble et je suis convaincu que nous surmonterons (cette crise) », a déclaré Aliko Dangote sur Twitter dimanche, annonçant également qu'il s'était soumis au test de dépistage dont le résultat s'est avéré négatif.

Après le premier cas de contamination déclaré le 27 février -un ressortissant italien venu séjourner dans le pays- le Nigeria comptabilise au 29 mars, 111 cas de contamination, 1 décès et 2 guérisons. Dans son adresse à la nation dimanche soir, le président Muhammadu Buhari a annoncé des mesures de confinement durant 14 jours pour les principales villes du pays, notamment les capitales politiques et économiques, Abuja et Lagos, ainsi que l'Etat d'Ogun. Au-delà de l'« urgence sanitaire », Buhari a souligné « la crise économique » provoquée par le COVID-19.

Outre l'aide financière du secteur privé national, le Nigeria a également reçu 2 millions de dollars de l'antenne locale des Nations Unies pour l'achat de fournitures médicales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :