Momar Nguer, l'As du Medef pour booster le business de la France en Afrique

 |   |  319  mots
(Crédits : Medef)
Sa nomination a été annoncée ce mardi. Momar Nguer, membre du comité exécutif de Total, prend la présidence du Comité Afrique du Medef International, l’aile représentative du patronat français dans le monde.

C'est le nouveau « Monsieur Afrique » du Mouvement des entreprises de France (Medef). Momar Nguer, directeur général de la branche Marketing & Services et membre du comité exécutif de Total, est nommé président du Comité Afrique du Medef International, annonce l'organisation patronale dans un communiqué diffusé mardi après-midi.

Pour avoir passé 35 ans chez le géant pétrolier français à chapeauter différentes opérations d'ampleur de l'est à l'ouest du Continent en passant par le Centre, entre autres, Momar Nguer dispose d'une connaissance fine des écosystèmes d'affaires africains et français. Homme de réseaux et d'influence, il présidait depuis 2016 le conseil des chef d'entreprise France-Afrique de l'Est au sein du Medef International.

« Renouer avec l'esprit pionnier français »

A la tête du Comité Afrique, il succède à Patrice Fonlladosa, ex-PDG de Veolia Africa & Middle East. Et l'homme qui a effectivement pris ses fonctions le 16 septembre dernier, révèle le communiqué, a un objectif : « renouer avec un peu de l'esprit pionnier français et pas seulement en Afrique francophone ».

La « priorité » de Momar Nguer, a-t-il exprimé, sera de mettre en œuvre une stratégie qui incitera l'implantation des PME françaises en Afrique, notamment via des partenariats avec les entreprises locales.

En effet, le retour des entreprises françaises est le principal cheval de bataille du business français ces dernières années, surtout, depuis que les chiffres révèlent la sérieuse longueur d'avance prise notamment par la Chine dans plusieurs économies du continent. Depuis lors, les principales organisations, qu'elles regroupent les entreprises ou les investisseurs, tentent de défricher les différentes possibilités qui s'offrent pour une amplification de l'empreinte française en Afrique. En janvier dernier, le Comité Afrique du Medef International, dont Momar Nguer a désormais la charge, s'était penché sur le sujet, incitant notamment les PME à regarder les marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :