Afrique - France : un business gagnant-gagnant ?

 |   |  1023  mots
(Crédits : Reuters)
Au bout de 60 ans d'échanges commerciaux, la longue coopération entre l'Afrique et la France a connu ces dernières années de nombreuses péripéties débouchant sur une perte de vitesse de l'Hexagone. Désormais se pose la question du type de relations d'affaires qu'arrivent à tisser ces partenaires historiques.

D'après les données publiées en juillet dernier par le ministère français des Affaires étrangères, les échanges commerciaux entre l'Afrique et la France ont totalisé 48,1 milliards d'euros (environ 54 milliards de dollars). Dans la balance, les exportations des entreprises françaises sur le marché africain qui atteignent 25,5 milliards d'euros pèsent légèrement plus que les exportations des entreprises africaines vers l'Hexagone qui totalisent 22,6 milliards d'euros.

Les pays africains et la France dealent-ils dans un esprit gagnant-gagnant ? C'est le sens que les deux parties entendent donner à leurs relations commerciales depuis le quinquennat de François Hollande. Plusieurs personnalités s'en sont d'ailleurs fait les porte-voix. Lors d'une interview accordée à BBC Afrique en juin 2016, Pierre Gattaz, alors président du MEDEF, évoque le « souci de faire du gagnant-gagnant » dans la coopération française avec le Continent. En visite à Paris un mois plutôt, le président sénégalais Macky Sall soulignait la nécessité d'une coopération entre l'Afrique et la France « dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant ».

Si les chiffres de l'année dernière donnent l'impression que...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :