Burkina Faso : l'actionnaire majoritaire, AJL, veut prendre le contrôle total d’Averoso Resources

 |   |  532  mots
Le 10 juin dernier, Avesoro Resources annonçait avoir déjà révisé ses prévisions de production globale pour l’année en cours.
Le 10 juin dernier, Avesoro Resources annonçait avoir déjà révisé ses prévisions de production globale pour l’année en cours. (Crédits : DR)
Confronté à une série d’incidents qui ont réduit ses prévisions de croissance en 2019, le minier Averoso Resources annonce une proposition de rachat de son actionnaire principal. Les négociations seront régies par la réglementation canadienne, précise un communiqué de la compagne qui révèle une baisse de la production.

Avesoro Jersey Limited (AJL), actionnaire majoritaire dans le tour de table de la compagnie minière Avesoro Resources veut prendre le contrôle total de la société active dans l'or au Burkina Faso et au Liberia. Dans un communiqué publié mardi dernier, Avesoro a annoncé qu'elle a reçu une proposition non contraignante de son actionnaire majoritaire, Avesoro Jersey Limited (AJL), visant l'acquisition de la totalité des actions émises et en circulation de la société. Le communiqué dresse également un état des lieux des mines d'or de Youga au Burkina Faso et de New Liberty Gold au Liberia, ainsi que la situation financière de la compagnie.

Une transaction sous réglementation canadienne

La proposition de rachat de la part de la société AJL -détentrice de 72,2% des actions ordinaires du groupe- porte sur la totalité des actions émises et en circulation d' Avesoro Resources qu'elle ne possède pas, au prix de 1,22 dollar l'action. La proposition est appuyée par les détenteurs de 12,9% supplémentaires des actions émises et en circulation de la société conformément aux clauses contraignantes ou «hard lock-up».

La transaction devrait se dérouler selon un plan concerté et approuvé par le tribunal, en vertu des dispositions de la loi canadienne sur les sociétés, autrement dit le règlement multilatéral canadien 61-101 sur la protection des actionnaires minoritaires lors d'opérations spéciales.

Bilan des mines de Youga et New liberty

Dans son communiqué, la compagnie aurifère évalue aussi la viabilité à long terme des activités minières de sa mine Youga à la lumière des dommages subis par le matériel minier lourd et des faibles teneurs en or constatées actuellement. A la suite des incidents d'il y a quelques mois, Avesoro avait redémarré l'usine et les activités minières de Youga. Toutefois, les dégâts sur le matériel ont réduit les capacités de production. Le 10 juin, Avesoro Resources avait déjà révisé à la baisse ses prévisions de production globale pour l'année. Elle avait annoncé une production comprise entre 180 000 et 200 000 onces d'or, à la place des 210 000-230 000 attendues auparavant. Au Liberia, l'on fait état de la fermeture de la mine d'or de New Liberty jusqu'en septembre en raison principalement des pluies, faisant que sa production d'or de ce mois devrait s'établir à moins de 1 000 onces. Une succession d'événements à l'origine d'une baisse globale de la production sur l'année.

«La production d'or pour juillet et août devrait s'élever à environ 16 000 onces et il est donc prévu que les prévisions pour l'année entière seront considérablement réduites par rapport aux 180 000 à 200 000 onces d'or annoncées le 10 juin 2019», a déclaré Avesoro Resources.

Des problèmes opérationnels qui ont creusé les déficits. Le 15 juillet dernier, l'entreprise révélait que son déficit de financement pour le second semestre de 2019 serait de 10-15 millions dollars, y compris le remboursement de la dette et des intérêts de 12,9 millions dollars qui arrivent à échéance en 2019.

Lire aussi : Burkina : l'Etat devrait engranger 20 milliards de Fcfa par an de la mine d'or de Houndé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :