Algérie : légère hausse des transactions électroniques en 2019

 |   |  364  mots
(Crédits : Reuters)
En Algérie, les prévisions font état d’une hausse significative des transactions de paiement électronique au cours de l’année 2019. Une hausse de 5% par rapport à la même période de l'année précédente, alors cette hausse a été de 71% comparativement à l'année 2017.

« La valeur des transactions augmente de mois en mois. Nous nous attendons à une augmentation significative durant l'année en cours, notamment avec la levée des contraintes qui entravent le déploiement à grande échelle du e-paiement », a expliqué Madjid Messaouden, responsable du Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE Monétique) à l'agence de presse algérienne (APS).

Le GIE monétique créé en 2014 a pour objectif principal de promouvoir la monétique par la généralisation de l'usage des moyens de paiement électronique. Il est composé de 19 membres adhérents dont 18 banques et Algérie Poste. Au total, le pays nord-africain a relevé que 76601 transactions ont eu lieu durant les cinq premiers mois de 2019, totalisant un montant de 150,5 millions de dinars. Ce qui équivaut à une hausse de 5% par rapport à la même période de l'année précédente, alors cette hausse a été de 71% comparativement à l'année 2017.

La hausse des paiements en ligne a été principalement tirée par les transactions dans le domaine de prestations de services notamment les réservations d'hôtels ou encore les frais de visa, lancés en février de cette année. Des prestations qui ont occasionné plus de 1321 transactions. Cette embellie du secteur proviendrait également des services administratifs comme les registres de commerce ou la CNAS qui ont enregistré un accroissement de 181%.

Lire aussi : Algérie : élu à la tête du FCE, Sami Agli s'engage à éloigner le patronat de la politique

Selon le GIE Monétique algérien, concernant l'e-paiement dans le commerce de proximité, le nombre de Terminaux de paiement électronique (TPE) en exploitation a triplé en passant de 5.049 en 2016 à 15.397 fin 2018. La loi de finances 2019 avait accordé aux commerçants un délai jusqu'à fin de l'année en cours pour l'acquisition des TPE. L'objectif est de permettre aux citoyens d'utiliser ces équipements dans les différents commerces, centres commerciaux et points de vente. Pour favoriser le recours aux paiements en ligne, l'Algérie a prévu des mesures incitatives. Parmi elles la facilitation d'adhésion à la plateforme de paiement sur internet. Ce qui s'est traduit par une baisse des droits d'accès, passés à 50 000 dinars contre 500 000 dinars auparavant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :