Cameroun : les Etats-Unis financent un centre d'opérations d'urgence à Yaoundé

 |   |  454  mots
Le Centre des Urgences de Yaoundé (CURY), situé à proximité de l'hôpital central de la même ville, est opérationnel depuis juin 2015.
Le Centre des Urgences de Yaoundé (CURY), situé à proximité de l'hôpital central de la même ville, est opérationnel depuis juin 2015. (Crédits : DR.)
Après la Corée du Nord, Les Etats-Unis apportent à leur tour leur aide au secteur de la santé publique au Cameroun, en assurant le financement d'un centre des opérations d'urgence sanitaire au quartier Messa, à Yaoundé. D'un coût global estimé à 2,6 millions de dollars, le centre devrait être opérationnel en juillet 2018.

Le Cameroun va bénéficier des fruits de sa coopération bilatérale avec les Etats-Unis d'Amérique. En effet, la première puissance économique du monde financera la construction à Yaoundé (quartier Messa) d'un centre national d'opérations d'urgence en santé publique (CNOUS) d'une valeur totale de 2,6 millions de dollars (environ 1,5 milliard de francs CFA).

En fin de semaine dernière, le chef de la représentation américaine au Cameroun, Michael Stephen Hoza et le ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda, ont posé la première pierre de cette infrastructure qui va augmenter la prise en charge efficace des urgences dans le pays. D'après le ministre de la Santé, il s'agit d'un espace dans lequel «le personnel désigné se réunit afin de coordonner les informations opérationnelles et les ressources pour la gestion stratégique des événements et des situations d'urgence». La construction du centre répond à la recommandation internationale aux pays de «développer, renforcer et maintenir leurs capacités pour riposter promptement et efficacement aux risques de portée internationale», a-t-il expliqué.

«Nous sommes satisfaits de ce partenariat avec le gouvernement américain qui a permis à ce que le pays ait la capacité de mieux coordonner toute action qui pourrait mettre les vies des Camerounais en danger et qui éviterait la propagation d'une épidémie sur l'ensemble du territoire», a ajouté André Mama Fouda.

Le CNOUS aura à sa disposition un personnel à même de coordonner le dispatching des équipes sanitaires et des équipements techniques sur les lieux des incidents, et de formuler des recommandations aux personnels sanitaires sur le terrain, où que se trouve le lieu de l'accident. Il sera doté d'une dizaine de salles d'une capacité d'accueil de 16 lits chacune et qui peut doubler en cas de catastrophe, pour une meilleure prise en charge des patients et des accidentés.

Un premier centre financé par les Coréens

Les Etats-Unis ne sont pas les premiers à apporter leur aide pour l'installation d'un établissement hospitalier pareil au Cameroun. La Corée du Sud s'était déjà engagée aux côtés de l'Etat camerounais en lui offrant un Centre national des urgences dans la même ville de Yaoundé. Doté d'une capacité d'accueil de 37 lits avec une possibilité d'extension à 50 lits, ce centre a été mis en service en juin 2015.

Le CNOUS, jouxtant l'École des infirmiers et sages-femmes, sera construit sur une superficie de 2 200 m² (4 500 m² d'espace viable) avec entre autres, deux salles de prise en charge des urgences vitales traumatologiques, deux salles d'opération, une unité de traitement des brûlés graves, une unité d'imagerie médicale, un laboratoire et une pharmacie. Il devrait sortir de terre d'ici douze mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :