Santé : le français Elsan investit au Maroc

 |   |  417  mots
(Crédits : Olivier Mirguet)
Après avoir ravi la deuxième place sur le marché français de la santé privée, le groupe français Elsan déploie sa stratégie à l’étranger avec une première implantation en Afrique. Et ce sera au Maroc.

C'est à Bouskoura, au sud de Casablanca que sera érigé très prochainement la « Clinique Ville Verte », un établissement hospitalier privé né de la volonté du groupe français Elsan d'étendre ses cordages à l'étranger.

Deuxième acteur de l'hospitalisation privée en France avec 83 établissements à travers le pays, Elsan qui envisage de valoriser davantage son expertise en médecine, chirurgie et obstétrique hors de l'hexagone, signe ainsi sa première implantation à l'étranger. Le projet est le résultat d'un partenariat avec deux médecins marocains, les Dr Aziz Chraibi et le Pr Mustapha El Fatihi, néphrologues, indique un communiqué.

Avec une capacité de 136 lits et places, cette future clinique accueillera un service d'urgences, une maternité avec une unité de néonatalogie, une réanimation polyvalente, un plateau complet d'imagerie, une unité de soins intensifs et continus, un centre d'hémodialyse, ainsi qu'un laboratoire de biologie. Le plus, la possibilité pour les patients d'être intégré depuis le Maroc à un réseau de soins européen.

« Nous partageons avec les praticiens fondateurs de la Clinique de la Ville Verte un même objectif. Nous souhaitons offrir aux patients marocains le meilleur du savoir-faire d'Elsan. Cet établissement, notre première implantation à l'étranger, constitue une première étape de développement international », a déclaré Jérôme Nouzarède, président du Groupe.

Cette clinique intervient à un moment où le secteur de la santé privée est en ébullition au Maroc, avec plus de 400 cliniques. A ce titre, afin d'améliorer son positionnement et se transformer en un véritable hub, le Royaume du Maroc avait lancé en 2012 une stratégie sectorielle étalée sur quatre ans, visant notamment à améliorer l'accès aux soins et développer le contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles.

A côté de cela, l'Etat marocain a voulu saisir les opportunités du tourisme médical pour en faire une branche développée de son tissu économique, avec notamment le projet de « ville médicale » baptisé « Marrakech Health City ». Inscrit dans le plan de développement médical et touristique marocain 2020, le projet intègre également un complexe hôtelier et immobilier réservé aux patients longue durée, une clinique avec blocs opératoires et trois hôpitaux. Un projet qui suscite beaucoup de fierté au royaume chérifien. Avec l'arrivée du français Elsan à Bouskoura, peut-être la région attira-t-elle à l'avenir d'autres masters du marché de la santé privée !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :