Chaine logistique africaine : Et si l'oligopole des transporteurs routiers prenait fin ?

 |   |  1307  mots
Une file de camions traversant la route principale de la ville portuaire de Mombasa, à la périphérie de Nairobi, la capitale du Kenya, le 4 mars 2016.
Une file de camions traversant la route principale de la ville portuaire de Mombasa, à la périphérie de Nairobi, la capitale du Kenya, le 4 mars 2016. (Crédits : Reuters)
La chaîne de valeur de la logistique en Afrique se démarque par l'inégalité entre ses différents maillons. Là où les ports sont modernes, les corridors restent mal entretenus et les passages de frontières loin d'être fluides. Résultat : le coût du transport de marchandises est parmi les plus élevés au monde.

L'attractivité du continent africain reste, en grande partie, corrélée aux efforts consentis en matière d'infrastructures routières. En effet, le coût du transport de marchandises en Afrique est le...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :