Transport : le Burkina Faso commande 135 bus indiens

 |   |  292  mots
(Crédits : Reuters)
Ashok Leyland Limited, le constructeur indien de véhicules industriels et d'autobus, a remporté un appel d’offres international émis par le Burkina Faso, pour l’acquisition de 135 bus, de pièces de rechange, de moteurs et d’équipements des ateliers. Le marché d’environ 13 millions de dollars est destiné à équiper les universités et les grandes écoles de formation du Burkina.

Le marché remporté par le constructeur indien se divise en deux lots. Le premier concerne l'acquisition de 60 bus de transport urbain de 70 places, de 12 moteurs complets, de pièces de rechange et d'équipements des ateliers au profit des universités et grandes écoles de formation du Burkina Faso. Ceci, pour un montant de 4,15 milliards de Fcfa (environ 6,7 millions de dollars), avec un délai d'exécution de 180 jours.

Quant au deuxième lot, il prévoit l'acquisition de 68 minibus de 35 places, 7 minibus de 22 places, de pièces de rechange et d'équipements des ateliers au profit des universités et grandes écoles de formation du Burkina Faso.

Le délai d'exécution de ce second lot du marché, qui coûtera un montant de 3,9 milliards de Fcfa (environ 6,4 millions de dollars), est également de 180 jours.

Un concours financier de la BIDC

L'acquisition de ces bus et équipements intervient dans le cadre du programme de modernisation des infrastructures des universités et grandes écoles du pays des hommes intègres. Le régime de Roch Marc Christian Kaboré compte procéder au remplacement des équipements vétustes qui ne favorisent pas de bonnes conditions pour les étudiants dans les universités et les écoles concernées.

Le financement total de ces acquisitions s'élève à un montant total de 8 milliards de Fcfa soit environ 13,2 millions de dollars. A ce sujet, l'Etat burkinabé bénéficie d'un financement de la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), le bras financier de l'organisation régionale. Le niveau exact de ce concours financier n'a pas été communiqué par les autorités burkinabés. Mais le reste de la somme sera complété par le budget de l'Etat pour l'année en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :