Agroalimentaire : le Mozambique autosuffisant en sucre dès 2018 ?

 |   |  356  mots
(Crédits : Reuters)
Dès 2018, le Mozambique devrait cesser d’importer du sucre blanc raffiné a annoncé un membre du gouvernement mozambicain. Le pays se dote d’une raffinerie à sucre d’une capacité de production de plusieurs milliers de tonnes.

Une nouvelle raffinerie de sucre en construction, une production sucrière en hausse en 2017, le Mozambique se voit déjà autosuffisant dès 2018 et devenir ainsi un nouveau silo à sucre comme le confirme le ministre mozambicain de l'industrie et du commerce Max Tonela lundi 24 juillet.

Lors du lancement de la construction de la nouvelle raffinerie dans le domaine sucrier de Xinavane située à 130 km au Nord de Maputo, la capitale du pays, le membre du gouvernement mozambicain a affirmé que le Mozambique devrait cesser d'importer du sucre blanc à partir de l'année prochaine.

Financée par le leader sud-africain du sucre Tongaat-Hulett à hauteur de 40 millions de dollars, la nouvelle usine en construction sera dotée d'une capacité de 90.000 tonnes. Suffisant pour répondre au besoin local en sucre blanc du pays de l'Afrique australe. C'est en tout cas ce qu'affirme la compagnie sud-africaine.

« La production de la raffinerie Xinavane remplacera les importations et ses concepteurs prévoient une expansion future pour faire face à la croissance sur le marché local et aux opportunités d'exportation », a déclaré un responsable de la compagnie sucrière sud-africaine cotée à la bourse de Johannesburg.

Une nouvelle usine et une production en hausse

Avec une capacité de production de plusieurs centaines de milliers tonnes de sucre brun, l'unité de production de la compagnie sud-africaine installée dans le domaine sucrier de Xinavane devrait servir de « grenier » à cannes à sucre à la raffinerie de la même entreprise.

Tongaat qui opère en Afrique du Sud aux côtés de quatre grandes compagnies de production notamment Marromeu avec comme actionnaire majoritaire le groupe français Tereos, produit 250.000 tonnes sucre brun chaque année. Jusque-là, le pays importe l'essentiel de sa consommation de sucre blanc raffiné.

Une tendance qui devrait s'inverser dès l'année prochaine avec la mise en service de la nouvelle raffinerie à sucre de Xinavane au mois de septembre.

Avec une pluviométrie suffisante, de bons rendements agricoles lors de la campagne 2016/2017, soit une production de 340.000 tonnes de sucre brute et 16% de hausse par rapport à l'année précédente, le Mozambique est bien parti pour atteindre l'autosuffisance en sucre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :