Qui est Funke Opeke, «l'influenceuse» nigériane de la Data Economy ?

 |   |  809  mots
(Crédits : DR)
L’annonce a été faite par sa société par voie de communiqué ce mardi 13 juin. Funke Opeke, PDG de MainOne, premier fournisseur de solutions de connectivité et datacenter en Afrique de l’Ouest, a été désignée parmi les 50 personnalités les plus influentes de la Data Economie au sein de la région Europe Moyen-Orient et Afrique (EMEA) lors du DataCloud Europe 2017 à Monaco. Qui est-elle ?

Fondatrice et PDG de MainOne, une société spécialisée dans la fourniture de solutions de connectivité et datacenter basée à Lagos (Nigéria), Funke Opeke, 56 ans, a été désignée l'une des 50 personnalités les plus influentes du secteur de la Data économie au sein de la région Europe Moyen-Orient et Afrique (EMEA), annonce sa firme dans un communiqué rendu public ce mardi 13 juin. Le Top 50 des influenceurs est initié par le DataCloud Europe, un événement annuel qui rassemble les leaders de la Data Economie et dont l'édition 2017 s'est tenue du 6 au 8 juin à Monaco.

Dans la liste, on retrouve notamment plusieurs dirigeants régionaux de multinationales dont Giordano Albertazzi de Vertiv, Paul-François Cattier de Schneider Electric, ainsi que Herriet Green d'IBM, ou encore Michael Kleinemeier de SAP.

De New York à Lagos

Diplômée en génie électronique de l'Université d'Ife (Nigéria) et en génie électrique de l'Université de Columbia (Etats-Unis), Funke Opeke est un ingénieur au parcours bien fourni. Elle débute sa carrière au pays de l'Oncle SAM en tant qu'ingénieur en systèmes avant de rejoindre PA Consulting. Son Curriculum Vitae fait également mention du poste de directrice générale de la division Verizon Communications Wholesale à New York de 2001 à 2005.

Après 20 ans de bon et loyaux services auprès d'entreprises américaines, Mme Opeke retourne dans son Nigéria natal en 2005, appelé par la filiale locale de MTN qui lui confie alors la direction technique. Remarquant le large déficit en infrastructures pour améliorer l'accès à internet dans le pays, elle accepte le poste de Directeur de l'exploitation chez Nitel, l'opérateur télécoms national, dans l'espoir de contribuer à la révolution du secteur. Une révolution qui, selon elle, n'est possible que par l'exploitation des câbles sous-marins.

Entreprendre pour solutionner

Alors que cela tarde à arriver, l'ingénieur décide de solutionner ce problème d'envergure par ses propres moyens. En 2008, elle fonde MainOne, avec le soutien de l'homme d'affaires nigérian Fola Adeola (notamment fondateur de GTBank, l'une des banques les plus respectées et les plus dynamiques au Nigeria), ainsi que celui de ses proches auprès de qui elle récolte les premiers fonds destinés à la réalisation de son projet. Pendant deux ans, l'entreprise construit le premier câble sous-marin privé d'Afrique pour 240 millions de dollars, lequel est entré en service en 2010. MainOne devient alors fournisseurs de services pour les principaux opérateurs actifs dans le pays, à savoir MTN, Airtel ou encore Etisalat.

En neuf ans, son entreprise a gagné des galons. Désormais implantée au Ghana et en Côte d'Ivoire pour servir l'Afrique francophone, MainOne s'est imposée comme une entreprise de référence en matière de Data economy en Afrique de l'Ouest. Un mérite qui lui a encore été reconnu lors du DataCloud Europe 2017.

Au sujet de l'entrepreneuriat aujourd'hui, celle dont le Curriculum Vitae fait également mention de plusieurs postes de directrice non exécutive occupé pour plusieurs entreprises peut écrire des livres. C'est ce qui justifie d'ailleurs ses interventions régulières en tant que conférencière comme le 29 mai dernier à Lagos lors de la première édition du Techpoint Inspired placé sous le thème : « Entrepreneuriat, la voie à suivre pour le Nigéria ».

« Femme révolution »

« L'une des choses clés que vous devez réaliser, c'est que vous ne serez pas le seul à connaitre des difficultés, vous ne serez pas le seul à connaitre le découragement, et que ceux qui réussissent leurs entreprises n'ont pas connu des difficultés similaires. C'est qu'à la fin de la journée, ils ont persisté à réaliser une vision, à apporter une solution, à répondre à un besoin mieux que quiconque et, finalement, ils ont réussi », déclarait-elle devant une foule de jeunes attentifs après avoir raconté son histoire.

Et Funke Opeke est une chef d'entreprise dont il est dit beaucoup de bien. Fola Adeola, qui a pourtant un riche parcours dans ce domaine, disait encore à Al Jazeera comment son implication dans le projet de MainOne l'a révolutionné en tant qu'homme d'affaires. « Main One a été l'expérience la plus mémorable dans ma carrière. [...] Une entreprise du secteur privé de cette échelle, cette fois qui n'est pas la propriété des personnes les plus riches du pays. Funke a été une révolution. Elle a changé la façon dont nous faisons les choses », déclarait-il.  Pour l'irlandais Connie Guilfoyle, patron de VACC Technical Ldt qui a collaboré avec pendant plusieurs années, l'ingénieure nigériane est tout simplement « l'un des PDG les plus impressionnants que j'ai rencontrés. Elle essaie d'utiliser autant de contenu local que possible, Donc l'argent rentre dans le pays et la base de connaissances est construite localement ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :