Tunisie  : le Dinar au plus bas depuis la révolution, la BCT réagit

 |   |  309  mots
La Banque centrale de Tunisie augmentera son taux directeur de 0,50 %.
La Banque centrale de Tunisie augmentera son taux directeur de 0,50 %. (Crédits : Reuters)
En tout juste une année, la monnaie tunisienne a perdu près de 20 % de sa valeur face au dollar américain. Une situation inquiétante qui contraint la Banque centrale de Tunisie (BCT) à réagir dans l'urgence. Après avoir injecté 100 millions de dinars dans le marché financier en une journée, la BCT rehausse son taux directeur à 4,75 %.

La valeur du Dinar tunisien enregistre, au mois d'avril courant, une chute sans précédent depuis 2011, année marquée par l'éclosion de la révolution Lauriers qui a essaimé dans la région donnant naissance au "Printemps arabe". Selon l'information relayée par l'agence Xinhua, la Banque centrale de Tunisie (BCT) va, en urgence, relever son taux directeur à 4,75 %, contre les 4,25 % jusque là en vigueur. Le cours de change moyen du Dinar tunisien sur le marché des changes interbancaire contre le dollar américain s'est élevé ce mercredi 26 avril à 2,4189 dinars, contre 1 dollar US.

Au début du mois, le 3 avril 2017, le cours du Dinar tunisien face au dollar s'élevait à 2,3406, soit une baisse de 3 % en moins d'un mois. Pire encore, si l'on procède à une comparaison annuelle, la baisse est vertigineuse ! Le 26 avril 2016, un dollar américain s'échangeait contre 2,0158 dinars, soit une baisse de 19.9 % en tout juste un an.

La balance commerciale poursuit sa descente aux enfers

Face à cette débâcle de la valeur de la monnaie nationale, la Banque centrale de Tunisie a entre autres décidé de sortir en aide du marché financier tunisien. La BCT a ainsi commencé par réagir en injectant récemment, en une seule journée, 100 millions de dinars. Certains analystes économiques tunisiens imputent cette flagrante chute à la baisse des réserves tunisiennes en devises, elle-même due à l'aggravation du déficit commercial qui s'est creusé suite à la persistance du déséquilibre entre les exportations et importations du pays.

Selon l'Institut national de statistique (INS) de Tunisie, ce pays d'Afrique du Nord parachève le premier trimestre de 2017 avec une balance commerciale déficitaire de 3,88 milliards de dinars. A la même date, le taux de couverture des importations par les exportations a perdu 8 points par rapport à sa performance un an auparavant, pour se situer à 66 % contre 74 % en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :