Infrastructures : les plans d'action de l'UA pour 2018 fixés cette semaine à Lomé

 |   |  526  mots
(Crédits : STEPHANE MAHE)
L'Union africaine tient du 13 au 17 mars prochains une session du Comité technique spécialisé sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l'énergie et le tourisme. A ce rendez-vous, l'Union africaine jettera les bases d'une nouvelle vision de développement et d'extension du transport aérien et ferroviaire.

Apres avoir tenté de trouver une solution aux préoccupations sécuritaires sur les eaux au sommet sur la sécurité et la sûreté maritime, novembre 2016 à Lomé, l'Union africaine (UA) est de retour sur le territoire togolais. La Commission de l'UA, la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique pour l'Afrique des Nations Unies, en association avec le gouvernement togolais organisent une réunion en mars au Togo. « Cette rencontre est destinée à développer les infrastructures sur le continent, notamment les aéroports, les trains, vecteurs de développement », a indiqué Elham Mahmoud Ibrahim, le Commissaire en charge des Infrastructures et de l'Energie de l'UA.

Plusieurs spécialistes attendus à la session

Plus de 300 participants sont attendus à ce rendez-vous. Selon le communiqué de l'Union africaine, il s'agit de ministres responsables de l'énergie, des transports (aériens, ferroviaires, routiers et maritimes) et du tourisme, des experts des Etats membres de l'UA, de responsables des réseaux ferrés, de l'industrie maritime et aérienne, des institutions spécialisées de l'UA, des organisations internationales, des partenaires au développement, du secteur privé et de la société civile traitant de l'énergie, des transports et du tourisme, etc.

Tous ces spécialistes vont alimenter les discussions autour du sujet de financement des infrastructures du transport en Afrique, comme le stipule le thème de la session : « Financer les infrastructures en Afrique». Selon l'exécutif togolais, la présence de ces spécialistes permettra d'amener l'Union africaine à évaluer les avancées effectuées en matière de financement des grandes infrastructures.

Une rencontre bilan sur le transport aérien et ferroviaire

La session qui démarre ce lundi, est en quelque sorte une rencontre-bilan. La rencontre de Lomé devrait en effet permettre entre autres, l'examen de l'état d'avancement des décisions et déclarations adoptées lors des précédentes conférences ministérielles et des sessions de l'Assemblée de l'Union Africaine (UA) sur les transports, l'énergie et le tourisme.

« Il s'agira aussi d'évaluer les progrès réalisés par les principales institutions régionales et internationales dans le financement et l'investissement dans des projets régionaux dans les secteurs de l'énergie, des transports et du tourisme, en particulier ceux du Plan d'action prioritaire du Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA-PAP), projets au titre de l'Agenda 2063 de l'UA », peut-on lire dans le communiqué de l'UA.

Par ailleurs, la réunion analysera les contraintes et les moyens de renforcer les capacités nationales et régionales et d'accroître la participation des institutions financières nationales et régionales au financement du développement des trois secteurs, à savoir: les infrastructures transcontinentales, l'énergie et le tourisme.

Retenons que la commission adoptera lors de cette session les programmes et initiatives d'infrastructures ainsi que des plans d'action à entreprendre pour 2018 aux niveaux national, régional et continental. La rencontre sera précédée d'une réunion préparatoire des experts des États membres de l'UA et des institutions spécialisées responsables des secteurs relevant des domaines des transports, des infrastructures transcontinentales et interrégionales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :