Médias : amorçant sa conquête africaine, NRJ s'implante au Maroc

 |   |  649  mots
Le 25 mars prochain, la radio française NRJ ne débutera pas seulement sa diffusion au Maroc, mais une attaque généralisée sur l'Afrique. Le réseau radiophonique étudie les partenariats stratégiques qui lui permettront l’assaut des pays africains francophones comme anglophones.

L'une des radios privées les plus écoutées de France arrive en Afrique. Classée troisième radio de France par un sondage de Médiamétrie, NRJ qui a annoncé il y a quelques jours son arrivé au Maroc confirme à La Tribune Afrique ses ambitions pour le continent. « Les pays francophones d'Afrique sont évidements des objectifs naturels mais nous sommes aussi attentifs aux opportunités d'implanter la marque dans les pays anglophones », a déclaré Richard Mazaret, CEO de NRJ International à La Tribune Afrique. Cela dit, l'approche du réseau international de stations de radio de musique et divertissement est naturellement prudente. Selon son top management, celle-ci consiste « à s'appuyer sur des partenaires locaux, capables de maximiser le potentiel de la marque dans des marchés stratégiques ». Le groupe est ainsi en train d'étudier « tous les projets qui répondent à ses exigences ».

C'est d'ailleurs ce même schéma qui a été adopté pour l'implantation au Maroc. Le groupe français a scellé avec un opérateur local, Radio Planète, « un partenariat stratégique ». Au terme de ce contrat, le marocain détient une licence exclusive pour l'exploitation de la marque NRJ sur le territoire national. L'objectif est de déployer dès son lancement, le 25 mars prochain, sur le web et application mobile, une offre riche et diversifiée dans les métiers de l'édition, de production, et de diffusion pour attirer les auditeurs. Il faut dire que l'enjeu est de taille. Le Maroc représente pour le groupe une première étape vers un développement plus large sur le continent africain.

30 millions de dirhams sur 5 ans...

Pour arriver à ses fins, l'opérateur marocain prévoit en termes d'investissement, un montant de 30 millions de dirhams sur les 5 ans à venir. Une bonne partie de cette manne sera naturellement consacrée à la production de contenu. Il est, en fait, évident que pour conquérir l'audience marocaine la nouvelle radio doit diffuser du contenu adapté au spécificité de sa cible. « Tous les contenus, à savoir les émissions notamment le morning et programmes de la soirée et l'accompagnement d'antenne, seront assurés par l'équipe marocaine. Le seul contenu fourni par NRJ International sont les hits et les mix des grands DJ internationaux. Bien évidemment nous respectons la charte et le format éditorial de NRJ », clarifie Hakim Chargaroui, DG de Radio Planète.

NRJ Maroc démarre son aventure avec un effectif d'une vingtaine de personnes, qui regroupe, selon le management, des professionnels expérimentés et des jeunes talents dans les métiers de la radio, de l'événementiel, du digital et de la création. La structure s'est également dotée des équipements de production et de diffusion numériques dernière génération. A ce titre, un studio est opérationnel pour la production et diffusion.

Un géant, en position de challenger...

Cela va sans dire, au Maroc, comme dans plusieurs pays africains, le paysage radiophonique est déjà investi par des opérateurs qui détiennent une bonne partie de l'audience. C'est le cas notamment de Hit Radio, qui vise les mêmes catégories d'auditeurs que NRJ. Une concurrence très rude s'annonce déjà entre les deux radios aux ambitions africaines bien tracées. Au niveau du management du groupe français, l'on est plutôt confiant.

« De par sa position en France et à l'international, la marque NRJ est capable de proposer une expérience radio unique avec une programmation puissante, des événements de référence, une réelle proximité aux artistes locaux internationaux ainsi qu'une véritable puissance marketing. Notre stratégie consiste donc à nous appuyer sur ces piliers ainsi que sur l'expertise de partenaires afin de répliquer notre succès dans un nombre croissant de pays, quel que soit la concurrence qui nous y attend », estime Mazaret, CEO de NRJ International.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :