Bénin : investi pour un nouveau quinquennat, Talon veut réduire la pauvreté et booster le développement

Les objectifs du prochain quinquennat du président Talon s'articulent autour de la généralisation de l'accès à l'eau potable et à l'électricité et la densification du réseau routier de sorte, qu'au terme du mandat, toutes les communes seront reliées entre elles par des voies bitumées.

3 mn

(Crédits : DR.)

Lors de son investiture dimanche à Porto-Novo pour un nouveau quinquennat, le président béninois Patrice Talon a appelé les Béninois à l'unisson pour la construction d'œuvres de développement en vue de lutter efficacement contre la pauvreté.

« Notre défi, notre leitmotiv, doivent être de taire nos querelles pour nous consacrer à l'essentiel : consolider notre marche vers le progrès en restant mobilisés et soudés dans notre lutte contre la pauvreté, notre réel et seul ennemi », a-t-il déclaré.

A travers ce discours d'investiture, Talon a estimé que cette union sacrée des Béninois autour des projets de développement leur permettra de relever le défi de rendre, entre autres, l'eau potable disponible partout au Bénin d'ici à la fin de l'année 2023. « Si nous avons su porter le taux global de desserte de 45 % à 70 % au cours du quinquennat passé, nul doute que nous saurons, ensemble, atteindre cet objectif », a-t-il indiqué, soulignant que ce même état d'esprit conduira le pays à l'autonomie énergétique d'ici 30 mois, après avoir porté le niveau de production de presque zéro à 60% de ses besoins en cinq ans.

Outre la fourniture de l'énergie électrique à tous dans toutes les localités du pays, a poursuivi Talon, cette détermination amènera également le Bénin à densifier son réseau routier de sorte qu'au terme du mandat, toutes ses communes seront reliées entre elles par des voies bitumées. « Toutes ces mesures au cœur du quinquennat 2021-2026 seront source de richesse et d'emplois », a-t-il assuré, souhaitant un engagement commun des Béninois en vue d'œuvrer à consolider la démocratie et les libertés, puis instaurer durablement la bonne gouvernance.

Pour rappel, le président de la Cour constitutionnelle du Bénin, la plus haute juridiction du pays en matière de constitutionnalité, Joseph Djogbénou, a investi dimanche au Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo le chef de l'Etat béninois, Patrice Athanase Guillaume Talon, réélu lors des scrutins présidentiels du dimanche 11 avril dernier, dans ses fonctions pour un nouveau mandat constitutionnel de cinq ans. Jeudi 15 avril, la cour constitutionnelle avait confirmé Talon et sa colistière Mariam Chabi Talata, au scrutin présidentiel du dimanche 11 avril 2021 avec 1 982 534 voix sur les 2 297 315 suffrages exprimés.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.