Banque : retrait total ou abandon d’activités, Standard Chartered réduit son empreinte africaine

Le géant britannique de la banque annonce son retrait prochain de cinq marchés africains dont l’Angola et le Cameroun et l’abandon des activités de banque de détail et services aux entreprises dans deux marchés dont la Côte d’Ivoire. Un revirement stratégique qui réduit la taille de son empreinte régionale.

1 mn

(Crédits : Bobby Yip)

Angola, Cameroun, Gambie, Sierra Léone et Zimbabwé. Tels sont les cinq marchés africains desquels Standard Chartered va complètement se retirer, a annoncé le géant britannique de la banque dans un communiqué jeudi 14 avril. Sur deux autres marchés du continent -la Côte d'Ivoire et la Tanzanie, le groupe basé à Londres va abandonner les activités de banque de détail et services bancaires aux entreprises. « Comme nous l'avons annoncé plus tôt dans l'année, nous nous concentrons davantage sur les opportunités de croissance les plus importantes tout en simplifiant nos activités », a déclaré Bill Winters, CEO de Standard Chartered.

Cette décision, explique le groupe bancaire britannique, est motivée par sa volonté de rediriger ses investissements africains vers les pays au potentiel d'échelle et de croissance plus important. En effet, les cinq marchés abandonnés auxquels il faut rajouter la Jordanie et le Liban au Moyen-Orient, n'ont généré qu' environ 1 % du revenu total du groupe en 2021 et une proportion similaire du bénéfice avant impôt ».

Toutefois, Standard Chartered dit rester « enthousiasmé » par l'Afrique où la banque continue de repérer des opportunités. Bientôt devrait d'ailleurs naître la filiale égyptienne, où le groupe bancaire britannique a récemment obtenu une licence.

La bataille des repreneurs est lancée

Le retrait de Standard Chartered signifie aussi la reprise de ces actifs par un ou plusieurs autres acteurs de la banque sur le continent. A l'instar de BNP Paribas il y a deux ans qui avait finalement cédé ses actifs au Burkinabè Simon Tiemtoré, président de Vista Bank Group, il ne serait pas étonnant de voir certains patrons de banque africains s'intéresser aux futures ex-filiales de Standard Chartered.

1 mn

ConnectLive54 - Comment révolutionner les PPP pour l'essor économique du Congo ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.