Transport : dès 2020, Ethiopian Airlines construira un aéroport avec un budget de 5 milliards de dollars

 |   |  387  mots
(Crédits : Reuters)
Face à la croissance exponentielle de l’aéroport d’Addis Abeba Bole, Ethiopian Airlines va démarrer cette année la construction d’un nouvel aéroport à 48 km de la capitale. Pour 5 milliards de dollars investis, cette infrastructure d’une capacité de 100 millions de voyageurs promet de rivaliser avec le nouvel aéroport d’Istanbul. L’objectif est de renforcer le positionnement de l’Ethiopie en tant que porte d’entrée de l’Afrique.

D'ici fin 2020, le numéro un du transport aérien africain va démarrer la construction d'un nouvel aéroport à Bishoftu, une ville située à 48 km au sud-est de la capitale, pour un coût total d'environ 5 milliards de dollars. L'annonce a été faite par Tewolde Gebremariam, CEO d'Ethiopian Airlines lors d'une interview accordée à l'agence de presse éthiopienne (ENA) ce mercredi 15 janvier.

Les objectifs de 2025 atteints en 2018

« Nous avons proposé une nouvelle vision 2035 qui augmente principalement la croissance et l'augmentation de la flotte, des passagers, des destinations et en particulier d'un nouvel aéroport. [...] Nous avons donc commencé un nouveau projet autour de Bishoftu, un endroit appelé Absera », a-t-il expliqué.

Ce nouveau plan stratégique voit ainsi le jour en raison des super-performances de la compagnie aérienne nationale éthiopienne au cours de ces dernières années. En effet, sur son ancien plan de développement stratégique courant jusqu'en 2025, Ethiopian Airlines a gagné plus de six ans. « Nous avons non seulement survécu mais nous avons également grandi. Donc, tous les objectifs que nous avons planifiés pour la vision 2025 sont atteints d'ici 2018 », a précisé le CEO.

Rival du nouvel aéroport d'Istanbul

Devenu « l'aéroport de transit » vers l'Afrique, l'aéroport d'Addis-Abeba Bole a vu ses correspondances bondir de 85 % entre 2013 et 2017. Ethiopian Airlines prévoit déjà sa saturation « dans les 3 ou 4 ans ». Le nouvel aéroport s'étendra sur 35 km2 et accueillera des centres commerciaux 'Duty Free', des hôtels ou encore des centres de logistique et de formation. Selon Gebremariam, le futur aéroport sera « plus grand que Dubaï et plus ou moins égal au nouvel aéroport d'Istanbul », avec une capacité de 100 millions de passagers. L'objectif est surtout d'asseoir le positionnement de l'Ethiopie en tant que porte d'entrée de l'Afrique.

Lire aussi : La Côte d'Ivoire et le Kenya, « étoiles montantes » du commerce mondial selon Standard Chartered

En pleine croissance, Ethiopian Airlines ne lésine pas sur les possibilités d'expansion. Récemment, la compagnie a multiplié les nouveaux itinéraires, que ce soit en Europe ou en Asie. En Afrique, outre les nouvelles dessertes, Ethiopian Airlines s'intéresse à des prises de participations et fait même du consulting comme au Ghana où le transporteur éthiopien apporte son expertise pour le lancement d'une nouvelle compagnie aérienne nationale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :