Agroalimentaire  : en Algérie, le français BIH bientôt actionnaire majoritaire dans NCA Rouiba

 |   |  322  mots
(Crédits : Reuters)
Empêtrée dans des difficultés financières, la société agroalimentaire algérienne vient de bénéficier d'un financement d'urgence du groupe BIH (Castel), pour un montant de 945 millions de dinars 7,1 millions d'euros). Les négociations pour l'entrée définitive du groupe français, en tant qu'actionnaire majoritaire, dans le tour de table de NCA Rouiba devraient reprendre aujourd'hui.

Alourdie par des difficultés de trésorerie, la société agroalimentaire algérienne vient de valider la semaine dernière, dans le cadre d'un plan de sauvetage, un protocole d'investissement signé avec le Groupe Brasseries Internationales Holding -BIH- (groupe Castel).

« Les parties à cet accord entendent se coordonner pour mener une politique commune à l'égard de la société dans les mois qui viennent, à travers notamment une étroite concertation dans la conduite des affaires de NCA Rouiba, nécessaire à la mise en œuvre du plan d'adossement », indique un communiqué publié par Rouiba le lendemain de la tenue d'une assemblée générale extraordinaire. « Un financement d'urgence en faveur de NCA Rouiba a été mis en place, avec le soutien du groupe BIH, pour un montant de 945 millions de dinars [ 7,1 millions d'euros, ndlr», révèle le management de l'entreprise qui ajoute qu'une modification de la gouvernance de NCA Rouiba a été mise en place pour lui assurer le soutien managérial et opérationnel nécessaire.

Cette première phase du plan de sauvetage devrait être complétée par une augmentation de capital de NCA Rouiba d'un montant significatif réservée à BIH, et « aux termes de laquelle BIH deviendrait le nouvel actionnaire majoritaire de long terme de NCA Rouiba ».

Suspension du titre à la bourse des valeurs

Vendredi dernier, la Commission algérienne d'organisation et de surveillance des opérations boursières (COSOB) a relayé un communiqué dans lequel elle informait le marché que les négociations en bourse, portant sur le titre NCA Rouiba, allaient être suspendues lors de la séance de bourse du 19 janvier 2020.

Cette décision intervient avec l'annonce d'un projet d'offre publique de retrait (OPR) de NCA Rouiba qui serait suivie d'une radiation de ses actions de la Bourse des valeurs d'Alger. Une opération qui devait être « avant l'augmentation de capital » et qui serait « nécessaire à la sauvegarde et au redressement de NCA Rouiba ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :