Burkina Faso : la Banque allemande de développement débloque de nouveaux fonds pour l'eau et l'assainissement

 |   |  240  mots
(Crédits : SEEG)
La Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW), banque allemande de développement, va débloquer au profit du Burkina Faso une enveloppe de 4,6 milliards de francs CFA, soit près 7 millions d'euros pour le financement de la politique sectorielle eau et assainissement. Un accord a été signé par les deux parties, mardi dernier dans la capitale burkinabè, Ouagadougou.

Les autorités burkinabés ont signé ce 26 juin 2018, un accord de financement avec la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW, banque allemande de développement). Signé en présence de la ministre burkinabè de l'économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly, et la directrice du bureau de la banque, cet accord porte sur une enveloppe de 4,6 milliards de francs CFA, soit près 7 millions d'euros. A en croire les sources gouvernementale à Ouagadougou citées par la presse, il intervient sous forme d'aide budgétaire sectorielle ou globale et s'inscrit dans le « cadre général d'organisation des appuis budgétaires en soutien à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDS) ».

Les mêmes sources ajoutent que cet accord constitue également un appui sectoriel à la mise en œuvre de la politique sectorielle eau et assainissement du Burkina Faso sur la période 2018-2020. En effet, les fonds devraient permettre à soutenir la mise en œuvre de la stratégie nationale de l'eau et de contribuer à l'amélioration équitable et durable de l'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène de la population, en particulier dans les zones rurales et périurbaines. Ils devraient ainsi aider à atteindre les objectifs visés par les autorités avec la politique nationale de l'eau, le programme national de l'approvisionnement en eau potable, le programme national d'assainissement des eaux usées et le programme gouvernance secteur eau et assainissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :