WeCashUp : la nouvelle plateforme du Mobile Money en Afrique

 |   |  625  mots
(Crédits : Reuters)
Du nouveau dans la sphère ‘tech’ africaine. Après avoir sublimé de nombreux experts, WeCashUp vient d’être officiellement lancée. Cette Interface de programmation logicielle (API) de Mobile Money dont l’idée est née au Kenya est déjà opérationnelle en Afrique francophone et le sera très prochainement en Afrique anglophone, visant à terme une trentaine de pays. Principale mission : simplifier et sécuriser l’intégration des portes monnaies électroniques à travers le continent.

E-commerçants, entreprises de télécommunications, institutionnels, blogueurs, ...ce sont près de 300 acteurs du e-commerce en Afrique qui ont fait le déplacement à Paris le 24 novembre pour le WeCashUp Mobile Money Day. Une journée voulue et pensée pour marquer le lancement officiel de WeCashUp, une plateforme de paiement mobile universelle qui permet aux personnes non bancarisées en Afrique de payer en ligne avec leurs comptes Mobile Money (paiement mobile) détenus auprès de banques ou d'opérateurs télécoms.

wecashup

« Pour les e-marchands, c'est enfin la simplification et la sécurisation de l'intégration de presque tous les portes monnaies électroniques qui existent sur le continent », explique à La Tribune Afrique Cedric Atangana, CEO d'Infinity Space, la stratup qui développe WeCashUp.

A cheval entre banques, télécoms et e-marchands

Destinée donc aux e-marchands, aux opérateurs de Mobile Money et aux institutions financières, WeCashUp entend leur proposer « une interface unique » qui leur permette d'intégrer toutes les solutions de Mobile Money.

wecashup

6,4 millions € de chiffre d'affaires prévisionnel en 2017

Visant à termes une installation dans une trentaine de pays africains, WeCashUp est aujourd'hui déjà opérationnelle dans une bonne partie de l'Afrique francophone de l'Ouest et du Centre : Bénin, Cameroun, Centrafrique, Tchad, RDC, Gabon, Guinée, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Congo, Rwanda, Sénégal et Togo. « Très prochainement », la startup se déploiera en Afrique en anglophone où elle a déjà un pied. Selon son concepteur, Cédric Atangana, un ingénieur de 25 ans, l'idée du projet est née au Kenya.

« J'ai perdu mon père au Cameroun alors que j'étais encore étudiant. Il avait eu un AVC et le temps de ramener de l'argent liquide pour qu'il soit pris en charge, il est décédé. Quelques années plus tard, je suis allée au Kenya pour une conférence de Google. C'est ainsi que j'ai découvert le Mobile Money. Je me suis dit: 's'il y avait un tel système au Cameroun quand mon père était malade, il serait peut-être encore en vie. C'est ce qui m'a motivé et avec des amis, nous avons travaillé à concrétisé le projet.»

Et si l'entreprise a son siège à Marseille, elle détient également des bureaux au Kenya et au Cameroun. Opérant sur un marché à forte croissance de plus 800 millions de consommateurs, WeCashUp s'attend à 6,4 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2017. Son business model est simple. Les e-marchands lui versent des mensualités, déclinées en quatre offres selon leur chiffre d'affaires. Ces frais peuvent aller de 0 euros (pour le premier mois) à 150 euros. A leur tour, les marchant paient par transaction 1% du montant d'achat du client final aux institutions financières et opérateurs. A la clé, WeCashUp perçoit des institutions financières et plateforme de Mobile Money des frais par transaction représentant « un faible pourcentage des frais récoltés chez le marchand ».

Projet multiprimé

Depuis qu'elle est dévoilée, WeCashUp a offert à Infinity Space plusieurs distinctions. D'abord celle de la startup la plus innovante au monde en 2014 au Google I/O Pitch Night à la Silicon Valley (USA). En 2015, la Fintech remporte le prix de la jeune entreprise africaine 2015, une récompense initiée par le New York Forum Institute en partenariat avec Le Point Afrique et France 24. Et plus récemment en avril 2016, grâce à WeCashUp, Infinity Space apparait dans le Top 30 des meilleures startups d'Europe à Frankfort (Allemagne). « Ce prix nous a apporté beaucoup de visibilité et de notoriété, ce qui nous a permis de trouver des investisseurs de financer notre développement », confie le concepteur qui ambitionne avec sa plateforme de révolutionner le Mobile Money en Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2016 à 8:30 :
Bonjour à la TEAM. Je suis fintech evangelist. Merci de continuer la mediatisation de cette fintech de demain. En effet, #WecashUp developpe une solution internationale de paiment mobile pour diverses cibles économiques. Plus de 800 personnes en Afrique auront accès à cette technologie basée sur la #Blockchain. Le lancement de WecashUp Mobile Money day par exemple a pu démontrer aux acteurs motivés, la véracité de #WUDAY via une série de tests. Les pays en Tunisie, au Sénégal et ailleurs en ont besoin!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :