Transformation numérique : Raxio lance un troisième centre de données en RDC

 |  | 224 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Raxio Group)
Première structure de données de niveau III neutre vis-à-vis des opérateurs dans le pays, Raxio Kinshasa est le troisième centre de données du portefeuille du groupe en Afrique, qui compte Raxio Ouganda et Raxio Ethiopie.

Le groupe Raxio, développeur et exploitant de centres de données panafricains, vient d'annoncer la création de Raxio Kinshasa et son investissement dans cette première installation parmi une série de centres de données de pointe, privés et neutres vis-à-vis des opérateurs en République démocratique du Congo (RDC)..

Opérationnel dès le second trimestre 2022, Raxio Kinshasa offrira à ses clients « un environnement optimisé pour leur équipement informatique, au sein d'une installation de pointe conçue selon les principes métropolitains de périphérie », explique un communiqué de la société de portefeuille appartenant à la société de placement américaine Roha Group.

La future installation de 1,5 MW avec 400 racks (les bais), permettra notamment à ses utilisateurs d'établir des connexions croisées avec des opérateurs locaux et internationaux.

Raxio Kinshasa est le troisième centre de données du portefeuille du groupe Raxio, qui compte Raxio Ouganda - construit en périphérie de Kampala - et Raxio Éthiopie, dont la construction a démarré un peu plus tôt cette année à Addis-Abeba.

Le groupe prévoit également de réaliser 10 à 12 investissements en matière de centres de données à travers l'Afrique afin de répondre à la demande accrue de stockage local et d'hébergement de données dans cette zone géographique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :